Corpus type bac : guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (874 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Corpus type bac

Corpus

Les trois textes ne datent pas de la même époque, mais sont tous des poèmes en vers : « Je n’ai plus que les os… » tiré des Derniers vers, écrit par Pierre de Ronsarddate de 1586, « demain dès l’aube… » tiré des Contemplations écrit par Victor Hugo date de 1856, et « Si je mourais là bas… » tiré de Poèmes à Lou écrit par Guillaume Apollinaire date de 1915. Cestrois textes évoquent la mort. Il sera intéressant de se demander en quoi la mort concerne chacun des locuteurs.

On remarque tout d’abord que les trois poèmes sont écris à la première personne dusingulier. De même, le point du vue est interne au locuteur, puisqu’on a accès aux éléments qu’il voit : « Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, », vers 6 du texte de Hugo, « Je n’ose voirmes bras que de peur je ne tremble », vers 4 du poème de Ronsard, mais aussi à ses pensées : « Je rougirais ta bouche et tes cheveux sanglants », vers 13 du texte de Apollinaire.
Par ailleurs, onvoit bien que la mort concerne tous les locuteurs puisque ceux-ci l’évoquent au moins une fois : « Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur. », vers11 et 12 de Hugo ; « Si je mourais là-bas sur le front de l’armée », premier vers du poème de Guillaume Apollinaire ; «  Que le trait de la mort sans pardon a frappé », au troisième vers du poème écritpar Ronsard.
Cependant, des différences s’observent à ce niveau : la mort les touche certes, mais le contexte d’écriture influence forcément. Au niveau historique, le premier texte, celui de Hugoest écrit pendant la période romantique, au moment du « mal du siècle ». Ce mal avait été désigné par les romantiques pour désigner la mélancolie du peuple. Ce texte met bien en avant la mélancolie dupersonnage qui ne voit rien, part seul retrouver un être qui lui semble cher pour aller lui poser des fleurs. Il a les yeux fixés sur ses pensées, et ne semble pas heureux.
Le second texte, celui...
tracking img