Corpus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1661 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Correction corpus
1] Question ( livre méthode p.278) Le corpus que nous allons étudier se compose de quatre fables de l'Antiquité au XX° siècle qui  fonctionnent sur le principe de la réécriture et comportent donc les mêmes personnages. Nous montrerons à  travers l'étude de ce corpus quelles sont les caractéristiques d'un fable.Tout d'abord, nous pouvons constater qu'une fable relève du discours narratif qu'elle soit écrite en prose  ou en vers. En effet, la fable présente en général un schéma narratif plus ou moins étoffé selon les auteurs.  Ainsi, la plus complète dans le corpus est celle intitulée « Le Loup et le chien »de La Fontaine, un auteur  classique du XVII° siècle, qui présente la situation initiale avec la description du Loup (v.1­2), l'élément perturbateur (v.3) qui correspond à la rencontre avec le chien ­étape que l'on retrouve dans la fable « Le loup et  le chien » d'Esope , un auteur grec de l'Antiquité, mais aussi dans celle de Phèdre, un latin. Suivent une série de  péripéties qui correspondent dans la fable à la discussion entre les deux animaux présente sous forme de  discours rapporté. Ainsi, on trouve du discours direct dans la fable «Le Chien et le Loup» de Phèdre par exemple de la ligne 3 à 11. Enfin, on trouve un élément de résolution, la découverte de la marque du collier, par  exemple au vers 32 chez La Fontaine, puis une situation finale avec la fuite du loup au vers 41. Les fables  présentent évidemment les temps adéquats que ce soient les temps du récit tel le passé simple comme le verbe «pensa» (l.1) dans la fable « Le Chat, le Loup et le Chien » de Maxime Léry, un auteur du XX° siècle,  mais  aussi le présent de narration comme le verbe «aborde» au vers 10 de la fable de La Fontaine. De plus, une fable poursuit toujours un objectif didactique. A cette fin, les auteurs personnifient les  animaux afin que les hommes puissent s'identifier et en tirer un enseignement. Ainsi, La Fontaine présente les loups dans le discours du chien comme de «pauvres diables» (v.17) qui gagnent leur vie «à la pointe de l'épée»  (v.20). Les auteurs opèrent également un grossissement des traits : les personnages sont complètement  antithétiques avec comme chez Phèdre « un chien bien nourri » et « un loup d'une maigreur extrême » (l.2). En  outre, les fables présentent une thèse ­ dans le cas de notre corpus, il s'agit de deux thèses adverses concernant le mode de vie, ce que M. Léry résume dans les vers 1 à 4 de sa fable. Enfin, les fables comportent une morale  explicite à la ligne 5 du texte d'Esope ou à la première ligne du texte de Phèdre mais implicite dans les textes de  La Fontaine et Léry. Comme nous l'avons vu, la fable qui appartient au genre de l'apologue offre des caractéristiques imposées avec lesquelles les auteurs jouent pour créer une oeuvre originale. Il en est de même pour le conte qui  relève également de l'apologue. 2] Sujet d'invention. " Paul, vieux frère ! J'espérais bien te revoir à cette réunion d'anciens élèves ! Dis­moi, tu as une mine splendide  : moi qui me souvenais d'un jeune homme efflanqué qui paraissait toujours à moitié mort de faim ! Tu as pris un  sérieux embonpoint pendant ces dernières années où nous ne nous sommes pas vus.­ Ce sont les bons petits plats de ma femme ! Tu sais, Yves, je suis maintenant marié depuis plus de cinq ans.  Mais toi, dis­moi, tu me sembles au contraire bien amaigri : aurais­tu été malade ? ­ Pas du tout, répondit Yves en riant, je suis en pleine forme. Cependant, je mène une vie libre de célibataire :  pas d'horaires, des menus improvisés et pas toujours équilibrés, j'en conviens... Mais, parle moi de toi : il me semble t'avoir aperçu en ville avant hier avec deux enfants. ­ Effectivement, ma femme et moi avons eu une petite fille Chloé, âgée maintenant de quatre ans, et un garçon,  Thomas, notre petit dernier, qui fêtera ses six mois dans quelques jours. Tu vois, je mène désormais une vie bien  établie, annonça  Paul avec satisfaction....
tracking img