Corpus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (391 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le rapport de force désigne un échange conflituel qui se traduit par une confrontation verbale ou gestuelle. Il constitue le plus souvent le support fondamental d'une pièce de théâtre. Nous sommesici en présence d'un corpus de textes théâtraux où les personnages sont en pleine situation de rapport de force. Nous avons premièrement Antigone de Sophocle, datant de 442 avant J.C., ainsi qu'unextrait de L'Avare de Molière publié en 1668, puis une pièce de Racine, Britannicus, de 1669. Nous avons ensuite deux oeuvres de Musset, Les Caprices de Marianne et Lorenzaccio, publiées respectivement en1933 et 1934. A travers ces différents extraits, nous pouvons nous demander comment s'expriment les rapports de forces entre les personnages.

Tout d'abord, le rapport de force peut s'exprimer parla violence des mots ou des gestes. Nous pouvons citer L'Avare de Molière où Harpagon tient des propos insultants et menaçants envers La Flèche qui lui tient tête. Nous pouvons aussi citer l'oeuvre deRacine, Britannicus, dans laquelle Agrippine invective son fils : elle le maudit pour le crime qu'il a commis.

Ensuite, le rapport de force peut aussi s'exprimer avec la répartition des répliquesafin de montrer, entre autres, qui domine ou se soumet. On assiste par exemple à un réel duel verbal dans Antigone de Sophocle puisque Créon et Hémon enchainent tour à tour de courtes répliques. DansBritannicus, de Racine, les répliques sont réparties de façon déséquilibrée puisque Agrippine monopolise la parole avec une longue tirade tandis que Néron ne se manifeste presque pas.

Enfin, lerapport de force peut s'exprimer à travers le débat, la persuasion. Dans Antigone, de Sophocle, et Les Caprice de Marianne de Musset, les personnages d'Hémon et d'Octave essaient chacun de convaincreleur interlocuteur ; ils plaident la cause d'un autre personnage, Antigone pour Hémon et Coelio pour Octave, en vain. Aussi, l'extrait de Lorenzaccio de Musset met en scène un débat d'opinion car les...
tracking img