Correction de la dissertation sur le théâtre et la littérature

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2172 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Correction de la dissertation sur le théâtre et la littératureSujet : « Je ne fais pas de la littérature, je fais une chose tout à fait différente, je fais du théâtre », écrit Ionesco dans Notes et Contre-notes. Dans quelle mesure le théâtre vous semble-t-il une chose « tout à fait différente de la littérature » ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur des exemples précis.Attention: ceci n'est qu'un plan ; il faudrait rédiger le devoir en tenant compte des indications qui figurent sur la page de méthodologie de la dissertation. Introduction : Le théâtre est un art complexe, qui met en jeu plusieurs destinateurs. En effet, contrairement au roman, où l'auteur est pour ainsi dire seul maître à bord, le spectacle de théâtre est le produit de l'auteur de la pièce, mais aussi dumetteur en scène, du scénographe, du costumier, des acteurs... L'oeuvre de théâtre est une oeuvre collective. Pourtant, depuis l'existence de l'imprimerie, on peut lire des pièces. Celles-ci se présentent alors sous la forme d'un livre à lire, écrit par un auteur unique. On se retrouve ici dans une situation commune à l'ensemble des textes littéraires. On aurait donc deux versants différentss'agissant du théâtre, un versant purement littéraire, l'oeuvre rédigée par son auteur, et un versant spectaculaire, lié à la mise en scène. Pourtant Ionesco, dans Notes et contre-notes, va beaucoup plus loin : lui, auteur de théâtre et non metteur en scène, affirme : « Je ne fais pas de la littérature, je fais une autre chose tout à fait différente ; je fais du théâtre ». La proposition estvolontairement provocante : Ionesco ne se soucie pas ici de définir les termes de « littérature » et de « théâtre », il se contente de les opposer radicalement, en soulignant le problème que pose leur définition. En effet, il emploie le nom « chose » pour désigner son activité, or ce mot est ici totalement vide de sens, il sert précisément à désigner ce qu'on ne sait nommer, comme, dans un registre plusfamilier, les mots « truc », « machin » ou « bidule ». De plus, il déclare péremptoirement que le théâtre est une chose « tout à fait différente » de la littérature, alors qu'il est depuis toujours considéré, au côté du roman et de la poésie, comme l'un des trois grands genres littéraires. Qu'est-ce alors que cette « littérature » dont parle Ionesco ? Il se garde bien de le dire. Faut-il considérerson propos comme une simple boutade, indigne d'être prise au sérieux ? Cela n'est pas sûr. Après tout, elle a le mérite de souligner la confusion qui règne bien souvent sur les termes, à commencer par ceux qu'on considère comme les plus familiers. Maître de l'absurde, Ionesco sait faire réfléchir ses lecteurs et spectateurs à partir d'un léger glissement dans le quotidien, d'un paradoxe étrangesorti d'une situation banale. Quel enseignement peut-on donc tirer de cette provocation énigmatique ? N'est-elle pas une incitation à changer notre regard sur le théâtre, et bien plus encore, sur la littérature ? Nous essaierons d'abord de comprendre, en regard de la complexité de la définition de la littérature, l'exacte portée de l'affirmation de Ionesco. Nous montrerons ensuite, en nous appuyantsur la définition qu'Aristote donne à l'art littéraire, que le pouvoir de représentation attaché au théâtre est très différent de celui du roman. Nous nous efforcerons néanmoins de nuancer l'affirmation de Ionesco en réfléchissant au concept de « littérarité », qui rapproche selon nous les trois genres littéraires au sein d'un même ensemble, que nous continuerons à appeler, faute de mieux, «littérature ».
I. Explicitation de la phrase de Ionesco.1. Complexité de la notion de « littérature ». Sens large : ensemble des textes écrits. Peut-être Ioneco a-t-il voulu faire un clin d'oeil à l'étymologie des deux termes. « Littérature » vient du latin littera, la lettre, et renvoie donc à l'écrit, tandis que « théâtre » vient du grec theatron, qui renvoie au champ lexical de la vision. Le...
tracking img