Correction ensble doc sur colonisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1077 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Correction de l’ensemble documentaire sur la colonisation

Réponses aux questions :
1- cf livre p. 44 : au sens propre, peupler un territoire avec des colons venus de métropole. Plus largement (celle que nous retenons ici), soumettre un territoire lointain à l’autorité d’une métropole, le pays colonisateur. Ce mouvement prend une grande ampleur au XIXème siècle avec les conquêtes françaises etbritanniques et s’accélère encore à la fin du siècle avec la conquête de l’Afrique (« course au clocher »).
La colonisation est à son apogée dans l’entre-deux-guerres, car l’idée coloniale s’est répandue dans les métropoles grâce en France à l’action de l’« agence générale des colonies », de l’école, des grandes expositions coloniales (1931) et de l’aide des soldats coloniaux pendant le premierconflit mondial. Les colonies sont pacifiées et les Empires immenses sont mis en valeur au niveau économique. En France, la colonisation devient une idée commune de la République.

2- Les documents 1 et 4 donnent deux points de vue opposés sur la colonisation. Le document 1, extrait d’un cours moyen de première année sur l’histoire de France de Lavisse datant de 1920, nous présente lacolonisation sous un jour très favorable. La colonisation est un bienfait pour la métropole (commerce) et la colonie (apport de la civilisation, paix et modernisation du pays). Le document 4, une affiche du PCF, montre le côté noir de la colonisation : l’exploitation économique des colonies (ici l’Algérie), la misère des colonisés, leur privation de liberté…
Le document 3 a un côté surprenant car c’est uncolon (colonisateur) qui dénonce les méfaits de la colonisation tandis que le colonisé défend l’œuvre de la métropole.

3- La colonisation est d’abord une œuvre civilisatrice (cf J. Ferry), il s’agit de civiliser les « peuples inférieurs » en leur amenant la culture de la métropole (écoles, voir la carte de l’Europe et Pay-Bas sur le doc. 2), il s’agit ensuite d’exploiter la colonie (aspectéconomique (doc. 1 et 3)) et de la développer (dans ce même but cf création de ports). Les Européens amènent aussi la paix (à nuancer cf révoltes), améliorent les conditions sanitaires (hôpitaux…).

4- Un certain nombre de critiques apparaissent dans les documents 3 et 4. Le colonisateur exploite les colonies voire les vole, leur laissant la misère. Cette exploitation économique se fait au détrimentdes industries locales (ex. en Inde, cf action de Gandy) et uniquement au profit du colon et de la métropole. Les écoles ne fabriquent que des subalternes qui restent inférieurs aux colons de la métropole, les « indigènes » ne sont pas libres comme le montre l’affiche du PCF et restent inférieurs aux colons à cause du statut de l’indigénat. L’apport de la civilisation européenne se fait audétriment des cultures locales qui sont niées, bafouées, négligées…

Réponse organisée :

Plan :

I L’apogée du colonialisme (surtout question 1)
II Les « ambitions » (questions 2 et 3)
III Les « réalités » (Questions 2 et 4).

Correction sous forme de plan détaillé.

Courte « phrase d’introduction » :
A l’apogée de la domination coloniale de l'Europe sur les mondes asiatique et africain,ces documents nous invitent à établir un bilan de la colonisation en comparant les aspects positifs et négatifs, ou plutôt en cherchant à nuancer les visions des «  colonialistes » et des anticolonialistes de l'époque.

Thème 1 :
Apogée de l'ère coloniale entre 1918 et 1939 : la conquête est terminée (évoquer Ethiopie) ;
les Empires sont immenses (GB et France surtout) ;
l'Asie du sud-est (doc2 et 3) et l'Afrique (doc 1 et 4) sont colonisées ;
on peut parler plus largement d'impérialisme européen.
Les opinions publiques des métropoles sont touchées par le discours colonial (doc. 1 et cours)
Mais aussi premières remises en cause (doc 3 et surtout doc 4 : les communistes et dans les colonies cf cours), des tentatives de réformes timides (projet Violette) pour l'heure sans grands...
tracking img