Correction histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5245 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Q La France dans le monde
Documents d’ouverture
page 353
Ces deux documents témoignent des bouleversements de la politique étrangère française depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le document 1 insiste sur le début de l’ère des décolonisations à laquelle va devoir faire face la France. Il présente le dénouement de la guerre d’Indochine, commencée en 1946 et qui s’est avérée être unbourbier pour les militaires français : la défaite de Diên Biên Phu a accéléré les négociations avec les indépendantistes indochinois. Le document 2 illustre, quant à lui, la place de la France parmi les grands pays industrialisés qui conservent un poids géopolitique important. Ayant perdu son Empire colonial, la France est néanmoins parvenue à garder un poids économique et géopolitique important,consécutif aux choix politiques réalisés depuis 1945. d’Indochine à la fois perçue par les Français comme une guerre contre les communistes vietnamiens mais aussi pour la préservation de l’Empire. Doc 2Q Cette photographie illustre la fin douloureuse de la guerre d’indépendance en Algérie. À partir de 1960, De Gaulle infléchit ses positions et affiche progressivement l’inéluctabilité de l’indépendance.Les accords d’Évian sont signés le 18 mars 1962. Ils prévoient un cessez-le-feu immédiat et un référendum sur l’autodétermination. Cela provoque un exode massif et brutal des « pieds-noirs », ces « rapatriés » qui se considèrent comme des « expatriés » mais aussi des harkis qui sont 60 000 à s’installer en France, souvent parqués dans des camps. Doc 3Q Raymond Aron évoque le contexte internationalet les particularités politiques de la France. Il insiste sur la nécessité d’une construction de l’Europe de l’Ouest, même si celle-ci doit se faire contre l’avis des « deux ex grands partis » que représentent les communistes et les gaullistes. En effet, sermonné en Pologne lors d’une réunion secrète avec les neuf partis communistes européens, le PCF réaffirme son opposition résolue à laconstitution d’un « bloc impérialiste » par le biais du plan Marshall. Quant aux gaullistes, ils critiquent la construction politique de l’Europe de l’Ouest sous la domination américaine. Doc 4Q À l’occasion du débat sur le traité de Maastricht, Philippe Seguin endosse l’habit de « l’eurosceptique ». Il revient sur l’histoire de la construction européenne et insiste sur la conception fédérale qui prévautdepuis les origines, critiquant essentiellement la mise à l’écart des nations. Il conviendrait d’associer ce texte aux opinions du général De Gaulle (, Doc p. 360) et de François Mitterrand (, Doc 5 p. 361) pour avoir une vision des positions françaises divergentes concernant la construction européenne. Doc 5Q Depuis le début des années 2000, les essais sur le « déclin de la France » semultiplient. Les « déclinologues » s’appuient sur la baisse relative du poids économique de la France dans le monde et sur les risques de communautarisme dans la société française. Nicolas Baverez, cité dans le texte, est la figure de proue de ce mouvement de pensée.

CHAPITRE 14

Cartes clés
pages 354-355
Ces deux cartes insistent sur les bases de la puissance mondiale de la France qui s’articulentautour de son influence politique et culturelle. Ainsi, le choix de la construction européenne est clairement représenté par le nombre de déplacements officiels des présidents français depuis 1958 dans les pays d’Europe. Les anciennes colonies, pour leur part, constituent des relais de la puissance mondiale française tant par l’utilisation de la langue française que par la présence militaire de laFrance.

Documents 1 Les remises en cause de la puissance française de 1945 à nos jours
pages 356-357

Réponses aux questions Explication des documents
Doc 1Q L che de Paul Colin témoigne des ’affi sentiments ambivalents accompagnant la guerre Raymond Aron insiste sur la nouvelle réalité géopolitique : la France fait partie d’un bloc dominé par les États-Unis, seule puissance

P153Q
©...
tracking img