Correction investissement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2886 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’investissement est-il toujours favorable à la croissance et à l’emploi ?
Entrée en matière faisant référence à l’actualité.

Définitions de l’investissement… (en italique) qui s’appuie sur le contenu d’un document. Il faudra prouver plus tard qu’on a compris ce qui y est dit. … définition de la croissance …

… et définition de l’emploi. Il est obligatoire de définir les termes clés dusujet, d’abord pour montrer au correcteur qu’on sait de quoi on parle, mais surtout pour baliser clairement sa propre réflexion. Trois paragraphes à l’introduction : entrée en matière (qui contient le cadrage, essentiellement conceptuel ici), problématique, annonce de plan.

Les perspectives de guerre en Irak provoquent l’attentisme des chefs d’entreprises français. En effet, les projetsd’investissement sont repoussés à plus tard, ce qui accroît les incertitudes pesant sur le niveau de la croissance. Car l’investissement, qu’il soit matériel (achat de capital fixe) ou immatériel (tel que définit par l’Organisation pour la Coopération et le Développement Économique dans le document 6) est un évident facteur d’augmentation du Produit Intérieur Brut sur le long terme, dans la mesure où c’estgrâce à lui qu’on peut produire plus. Il peut donc sembler surprenant de se poser la question de savoir si c’est toujours le cas. Cependant, si on détaille les conséquences des différents types d’investissement, notamment sur la quantité de travail demandée par les entrepreneurs, si on constate que c’est en investissant qu’on intègre le progrès technique, alors on peut effectivement se demander s’iln’y a pas parfois quelques effets négatifs de l’investissement sur la croissance et l’emploi. Pour tenter de trancher la question, il faut montrer pourquoi l’investissement, en général, est favorable à la croissance et à l’emploi (1), puis dire en quoi cela ne va pas sans mal (2). 1. L’investissement est favorable à la croissance et à l’emploi. L’analyse économique nous apprend que l’investissementest favorable à la croissance et à l’emploi, d’abord parce qu’il permet d’augmenter la demande de biens et de services, ensuite parce qu’il permet d’améliorer les conditions de l’offre. John Maynard Keynes a mis en évidence l’effet multiplicateur des dépenses d’investissement, en montrant que les achats des uns étant les revenus des autres, une dépense d’investissement initiale entraîne ladistribution d’ondes successives de revenu, dont la somme, in fine, est largement supérieure à la dépense initiale. L’investissement crée donc un supplément de demande et donc de production. Cet effet direct de l’investissement sur la croissance peut être constaté dans le document 4 : les quatre années où le taux croissance du PIB est supérieur à 1%, la variation de la Formation Brute de Capital Fixe(indicateur de l’investissement matériel des entreprises) est positive. Le document 3 montre également qu’en moyenne annuelle de 1995 à 2000, les dépenses d’investissement

Titre de la première partie. Vous avez le droit de mettre des titres. Mini-introduction de la première partie. Il s’agit d’annoncer ce qu’on va dire dans cette partie.

Séquence argumentaire, comportant un apport théorique, etl’utilisation de deux documents.

On prend dans chaque document l’extrait, le ou les chiffres qui permettent d’illustrer ce que dit la théorie. Le fait d’utiliser plusieurs documents pour illustrer la même chose lorsque c’est possible permet d’être sûr(e) d’éviter la paraphrase. On doit également parfois faire des manipulations, des calculs simples, à partir des chiffres fournis par lesdocuments, afin de les faire mieux

1/5

Pascal Binet 03/2003

“parler”. Attention, on ne fait pas de calcul pour rien.

On n’oublie pas que le sujet parle des effets de l’investissement sur la croissance et l’emploi.

Il faut ensuite conclure cette première sous-partie et faire la transition vers la seconde sous-partie. Cette seconde sous-partie comportent deux séquences argumentaires,...
tracking img