Correspondances

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2555 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Correspondances
Le poème Les Correspondances est un poème apparemment dédié à la Nature. Pourtant, il ne s’agit pas vraiment d’une nature comme l’auraient décrite les romantiques, il s’agit d’une nature vue par l’homme à travers ses sens, une nature « symbolisée », humanisée (comprise) et dominée (par lui, pas ses sens). La Nature est bien omniprésente dans ce poème mais seulement au travers dessens de l’homme, ces derniers parfois « confus », percevant des informations « riches » mais désordonnées, par synesthésies, un parfum par exemple sera perçu (compris) par le toucher : « un parfum frais » (v. 9).
Correspondances fait référence aux sens, au regard de l’homme sur la Nature, à la façon dont il la perçoit (la touche, la sent, l’entend). Lorsque Baudelaire nous parle de la« création », il fait référence à la façon dont l’homme reçoit, perçoit cette Nature, qui finalement nous semble « artificielle ». Ainsi, « la Nature est un temple » et c’est d’abord une construction humaine. Cette Nature s’exprime au travers de l’homme, de façon matérielle (architecturale : les temples), immatérielle (le hautbois : la musique), ou divine (l’encens : la religion).
Baudelaire dans cepoème se retrouve à la croisée des chemins, entre le romantisme, l’illuminisme et le symbolisme naissant. Le XIXème siècle est également le siècle des Sciences, des connaissances, le siècle qui symbolise également la domination de l’homme sur la Nature. C’est également le siècle de l’exotisme ; au travers des mots « musc », « benjoin » ou « encens », Baudelaire nous transporte en Asie et sur les terreschaudes et arabes de la Méditerranée, à l’époque où le musc n’était pas encore une odeur artificielle mais qu’il arrivait par bateau. Baudelaire ne peut échapper à son siècle, et le voyage est un thème que l’on retrouvera tout au long des Fleurs du Mal. Correspondances n’est que le quatrième poème des Fleurs du Mal. Correspondances n’est que le quatrième poème des Fleurs du Mal. Lorsqu’ilcommence à rédiger les Fleurs du Mal, le Parnasse a encore une certaine influence. Ce mouvement qui se définit comme « l’art pour l’art » va user de la métaphore afin de valoriser l’art poétique. Toute la difficulté de Correspondances étant de trouver « qui » ou « quoi » se cache derrière chaque mot ou métaphore.
L’étude des champs lexicaux faisant référence aux sens est primordiale dans ce poème.Cette étude ne doit pas isoler les mots mais doit prendre en compte leurs adjectifs qui vont nous renseigner comment cet homme doué de sens (la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat) et de raison perçoit, ou reçoit ces informations. Seul le goût, le cinquième sens est absent de ce poème, il est peut être suggéré tout comme le toucher (la peau) par les « chairs d’enfants ». La Nature, ses trois règnes(animal : le musc ; végétal : la forêt, les résines végétales : l’encens ; minéral : les temples, les piliers), et ses trois éléments (l’eau, le feu, l’air) interpellent les cinq sens du poète, ce dernier lui donne du sens : les temples, la musique et la danse (le hautbois), la poésie et Dieu. Baudelaire semble se concentrer sur l’odorat, le parfum et les odeurs semblant envahir tous les autressens.

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Le poème débute comme une comparaison entre la Nature et un temple ; la Nature est donc d’abord une construction humaine, à des fins religieuses et spirituelles. Le temple à piliers fait référence àl’Antiquité grecque ou romaine, et c’est un temple dont « les piliers sont vivants ». Baudelaire évoque ici bien-sûr l’architecture, la religion, mais plus que les temples gréco-romains dont on devait déjà visiter les ruines au XIXème siècle, il fait référence aux « piliers » intellectuels de l’Antiquité, dont les écrits ont traversés les siècles. Lorsqu’il parle de « piliers vivants », il...
tracking img