Cosmetique en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Avec les 17,542 milliards d’euros de chiffre d’affaires de L'Oréal, la France est leader mondial du secteur des cosmétiques parfumeries. Le marché national commence, lui, à s’essouffler.

Créditsphoto : Getty Images
La cosmétique-parfumerie est le 4e secteur de l’économie française de par son solde commercial.
ECONOMIE GÉNÉRALE

L’industrie des cosmétiques comprend « tout produitdestiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain, en vue de les nettoyer, de les parfumer, d'en modifier l'aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corrigerles odeurs corporelles » (Code de la Santé publique, article L.5131-1)
C’est le 4e secteur de l’économie française de par son solde commercial (balance entre exportations et importations). Ilreprésentait 6,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2007 sur le marché national et 16,3 milliards d’euros sur le marché mondial (source : FEBEA, Fédération des entreprises de la beauté).
Les bénéficesde ce secteur progressent depuis 41 ans sans interruption. Son chiffre d’affaires est divisé entre l’exportation (57 % ) et le marché intérieur (43 % ). En 2007, l’industrie cosmétique a augmenté de5,5 % par rapport à 2006.
________________________________________
EMPLOIS

Le secteur cosmétique et parfumerie emploie environ 45 000 personnes sans compter les salariés des sous-traitants et desdistributeurs. Il représente environ 0,27 % de l’emploi total en France.
________________________________________
CONSOMMATEURS

En France, chaque habitant achète en moyenne pour 205,45 euros deproduits de parfumerie, hygiène, beauté par an (source : enquête INSEE, 2006). Cette consommation est la 4e plus forte au monde, derrière les Etats-Unis, le Japon et le Brésil. En 2008, elle a baisséde 2,3 % sur un an 1 , ce qui s’explique par une augmentation des prix de 3,9 % sur la même période. La consommation via internet est devenue fondamentale : en 2006, les français ont dépensé 700...
tracking img