Cosmetofood

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2480 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Contribution de recherche

La cosmetofood : quelle est la cible idéale ?

Ilham BARAKAT M2C 2006/2007

Le sujet
La cosmetofood : quelle est la cible idéale ? Après le « manger pour être bien », le « manger pour être beau ». La cosmetofood est la nouvelle tendance alimentaire en France, aujourd’hui le consommateur ne se contente pas de manger pour se nourrir il a besoin d’innovation deplus qu’un simple produit alimentaire. Les grandes marques l’ont très bien compris ; car on peut trouver sur le marché des produits qui promettent de rendre la peau plus éclatante ou de lutter contre son vieillissement comme par exemple : perle de lait de YOPLAIT, l’eau minérale Vichy Célestins et le jus Tropicana.

La problématique
Le consommateur a besoin d’innovation, de nouveaux produits, maispour la cosmetofood quelle sera la cible idéale ? La cosmetofood répond à deux besoins : alimentaire et cosmétique, alors doiton avoir une cible uniquement féminine ?

Le choix du sujet
J’ai choisi ce sujet car il est en parfait accord avec mon projet professionnel. De plus, c’est un sujet d’actualité qui m’a permis de découvrir de nouveaux outils de communication et de lancement de produit.Il m’a permis aussi de mieux comprendre le comportement des consommateurs dans le secteur de l’agro-alimentaire ; secteur dans lequel je souhaite me spécialiser.

Le marché agro-alimentaire français a connu beaucoup de changement ces 10 dernières années. En effet, après le changement des habitudes alimentaires, de mode de vie, on assiste aujourd’hui à une réglementation de plus en plus strictequi vise à protéger les consommateurs. Suite à cela, les entreprises agro-alimentaires suivent la tendance et ne se contente plus de nourrir mais proposent des produits avec des vertus nutritionnels. Aujourd’hui, les multinationales créent une nouvelle tendance en France, qui va au-delà de la simple nutrition ; ils proposent des aliments d’un nouveau genre censés rendre plus beau. Cette tendanceest « La cosmetofood ». Depuis fort longtemps, la cosmétique se nourrit de l’alimentation, empruntant à cette dernière matière première, objets et vocabulaire…Aujourd’hui, c’est autour de l’alimentation d’aller chasser sur les terres de la cosmétique. Le marché mondial des soins de beauté, estime à 29 milliards d’euros, affiche un taux de croissance de 6,7%, l’un des plus élevés de l’industrie(source : Cognis 2005). Et le marché des aliments santé, tout aussi porteur, croît de 13 % par an. Cette tendance qui est nouvelle en France existe depuis plus de 10 ans à l’étranger, notamment en Asie où elle connaît un vrai succès. Alors, va-t-elle connaître le même succès en France ? Le consommateur français est il prêt ? Et qu’elle sera la cible idéale pour « la cosmetofood » ?

L’évolution del’alimentation
L’alimentation est très diverse en France, à travers les classes d’âge, à travers les catégories socioprofessionnelles mais aussi pour chacun d’entre nous à travers les événements de la vie : le repas quotidien dans l’entreprise n’a rien à voir avec celui pris lors d’un moment festif entre amis. Cependant elle a connu quelques évolutions majeures pendant la deuxième moitié du 20esiècle. D’un modèle quasi « autarcique », l’agriculture contemporaine est passée à un modèle d’agriculture commerciale puis intensive. D’une part à domicile, la production d’aliments est passée à une production artisanale puis à une production de masse à consommation différé dans le temps et l’espace. L’amont agricole a été souvent modifié par telle ou telle découverte ou tel progrès du machinisme. Dansle secteur alimentaire, même si certaines techniques ont révolutionné les délais de conservation ou les possibilités de transport, c’est d’avantage la demande qui est la source des modifications récentes de l’offre. L’urbanisation de la société et le fait que plus des trois quart des français vivent dans ou au bord d’une ville sont un autre facteur d’évolution. La population

s’est...
tracking img