Costa rica

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1227 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’art gothique en Champagne-Ardenne

Justifications :

• L’Art gothique est le modèle de référence de l’architecture religieuse française

• Son identité est très forte, elle représente un des plus grands accomplissements artistiques du Moyen-âge

• La Champagne-Ardenne a joué un rôle prépondérant dans la diffusion des modèles architecturaux de l’époque, les édifices gothiquessont légions en Champagne-Ardenne

Clientèle visée :

- Toute personne pratiquant le patrimoine culturel

- Clientèle familiale

- Clientèle du troisième âge

- Clientèle étrangère

Sources :

• Ouvrages :

- Champagne-Ardenne, Trente siècles d’histoire, édition Delville

- Guide Bleu, Champagne Ardenne, édition hachette

- Toman, Rolf, L'Artgothique, édition 2006

• Sites internet :

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_gothique#

- www.rmn.fr/L-art-gothique

- www.romanes.com

Plan :

I / Quelques notions clef sur l’art gothique

Ce sont les Italiens de la Renaissance qui ont nommé gothique ce style initialement nommé « francigenum opus », « art de France », puisque né au cœur du royaume.

Le nomde gothique a d’abord été donné péjorativement (les Goths étaient des barbares), à l’art ogival.

L’architecture gothique, née en France et en Angleterre au début du XIIème siècle s’impose dans presque toute l’Europe jusqu’au XVIème siècle. Employant la croisée d’ogives, elle se substitue au style roman : l’arc brisé se généralise, les supports gagnent en hauteur, les vides (ouvertures garniesde vitraux) l’emportent sur les pleins.

En France, l’évolution du style gothique est stimulée par la concurrence entre les évêchés du nord de la France : chaque évêque veut une cathédrale plus belle et plus grande que celle du voisin. Cette émulation favorise la course à la hauteur des nefs.

Le style gothique évolue dans le temps :

- Le gothique primitif va de 1140 à 1200

- Legothique classique : 1190-1230 environ : correspond à la phase de maturation et d’équilibre des formes ; la cathédrale de Reims, par exemple, correspond à ce style

- Le gothique rayonnant : 1230-1350 environ éclaire l’édifice d’immenses roses

- Le gothique flamboyant : XVe / XVIème siècle où la décoration l’emporte

II/ Caractéristiques de l’architecture gothique

L’art gothiquese caractérise par divers procédés architecturaux :

• L’ogive :

• L’arc-boutant :

• Le triforium :

• Le pinacle :

III/ L’art gothique en Champagne-Ardenne

• Saint-Rémi de Reims

Plus que tout autre édifice, la Basilique de Saint Rémi incarne le nouveau style. Les ogives et les arcs brisés sont généralisés àl’ensemble de la construction et les arcs-boutants entrent dans la conception des espaces intégrés, ouvrant ainsi le sanctuaire à la lumière. D’une ampleur considérable, le chœur s’enrichit de doubles bas côtés, d’un vaste déambulatoire et d’une couronne de cinq chapelles rayonnantes. Saint-Rémi développe sespropres caractères : un nombre de fenêtres impair dans les chapelles et une extension plus importante à la chapelle d’axe. Ces particularités ont été reprises dans les grands édifices de Champagne : Orbais, Notre-Dame-en-Vaux à Châlons-en-Champagne et la cathédrale de Reims qui, à son tour, a servi de modèle au-delà des limites régionales.

Saint Rémi dresse une structure de mûr mince dansl’élévation du chœur, habitude régionale que l’on retrouve dans l’ancienne abbatiale, mais, cette fois, adaptée à la voûte de pierre grâce aux renforts des arcs-boutants.

• Notre-Dame de Reims

Ravagée par un incendie en 1210, la cathédrale Notre-Dame de Reims est reconstruite dès l’année...
tracking img