Cosumar

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1338 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Evaporation :
INTRODUCTION
L’atelier d’évaporation permet de concentrer le jus épuré ou jus avant évaporation (JAE) de 13 -14 % de M.S. jusqu’à obtenir un sirop à une concentration proche de la saturation, soit 68.5 g de M.S/ 100 g. Le JAE est de couleur jaune paille et contient environ 1 % d’impuretés dissoutes.
L’évaporation a lieu dans un évaporateur multiple effet (5 Effets), souspression pour les 4 premiers et sous vide pour le dernier. Cet atelier représente le cœur de la sucrerie, puisque les quantité d’eau à éliminer sont si importantes que la vapeur produite permet de générer de l’énergie utile à la fois à l’évaporateur (auto- alimentation) mais aussi au fonctionnement de l’usine.
Seul le 1er effet utilise de la vapeur vive produite dans une chaudière àfuel et ramenée à 3 bars après passage dans un turbo alternateur qui génère l’électricité nécessaire à l’usine.
Définition de l’évaporation :
L’évaporation est une opération unitaire du génie des procédés alimentaire , ele consiste en une concentration du JAE par élimination d’eau. Cette opération se passe dans un appareil où le jus à concentrer et la vapeur de chauffage se trouvent de part etd’autre d’une paroi métallique qui constitue la surface d’échange thermique
La vapeur au contact de cette paroi (faisceau) cède des calories et se condense. Le jus à la température d’ébullition absorbe ces calories pour évaporer une partie de l’eau qui le compose.
But de l’évaporation :
Le but de l’évaporation est d’obtenir un sirop ayant un brix de 68-72 % MS en satisfaisant :
 Lesprélèvements, en envoyant le minimum de vapeur au condenseur, en minimisant les recolorations et optimisant les dégazages à l’air libre.
• Pour éviter la recoloration du jus pendant la concentration, le temps de contact dans les évaporateurs doit être très court.
• Parmi les technologies actuelles, les évaporateurs à descendage sont les plus utilisés. Dans ces appareils, le temps de contact du sirop avecles parois chauffantes est très réduit.
 Une évaporation multiple effet, constituée d’une série d’appareils dits caisses d’évaporation, raccordés entre eux pour la circulation du jus à concentrer et de vapeur.

Choix des conditions d’évaporation :
 Contrôle de la pression :
La pression est abaissée d’effet en effet, le dernièr étant sous vide, afin de limiter l’élévation du pointd’ébullition du sirop et de compenser l’augmentation de la viscosité du sirop.
En effet, plus une solution est concentrée et plus le point d’ébullition est élevé. Par conséquent, au cours de l’évaporation multiple-effet, l’écart de température est réduit ainsi que le transfert de chaleur.
Ceci est compensé par le contrôle de l’écart de pression entre chacun des effets.
 Contrôle ducircuit des condensats :
Afin d’améliorer le rendement calorifique global de l’usine, la vapeur est prélevée dans chaque effet et redistribuée. Pour éviter tout risque de « coup de sucre » (sucre dans l’eau) dans la chaudière, une mesure en ligne de la conductivité permet de dévier l’eau si nécessaire et de préserver l’installation.
La sucrerie est une industrie auto-suffisante en eau et enénergie. L’eau provenant de la betterave est recyclée sous forme d’eau de presses en diffusion. L’eau condensée après évaporation est recyclée en chaudière vapeur.
De même les multiples prélèvements de vapeur de l’évaporation et de la cristallisation permettent les réchauffages des jus et autres produits à tous les stades de la fabrication.
La recherche sucrière a été très activedans le domaine des économies d’énergie. On est descendu à des niveaux de consommation de l’ordre de 17 kg vapeur/100kg de betterave et 3.1 kWh/ 100 kg de betteraves pour l’électricité.
Evaporateur à multiple effets :
Le multiple effet est utilisé afin d’assurer une concentration de jus de manière économique, il se compose d’une succession de caisses en série jus et vapeur, chauffés...
tracking img