Cote d'ivoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (405 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
C’étaient les premières élections en Côte d’Ivoire depuis dix ans - elles étaient promises depuis 2005... mais le président sortant, Laurent Gbagbo, a bien traîné des pieds. D’où, sans doute, unerelative confusion au moment du scrutin lui-même, et après, au moment du décompte des voix.
Samedi 4 décembre., a 13 heures, devant les caméras de la télévision ivoirienne, Laurent Gbagbo était proclaméprésident de la République par le président du Conseil constitutionnel. A 16 heures, à l’hôtel du Golfe, Alassane Ouattara, prêté serment comme président de la République par courrier.

Le mêmejour, Laurent Gbagbo a été investi au palais présidentiel devant environ 200 personnes, parmi lesquelles les ambassadeurs de pays africains alliés comme l'Angola et l'Afrique du Sud ainsi que du Liban.Il avait été proclamé vendredi 29 vainqueur de la présidentielle du 28 novembre avec 51,45% des suffrages par le Conseil constitutionnel.

Mais, celui-ci avait invalidé les résultats de lacommission électorale donnant son rival en tête avec 54,1%.

Samedi, Laurent Gbagbo s’est posé dans son discours d’investiture en garant de la "loi" et de la "souveraineté" de son pays. « J’appelle lesIvoiriens à se ressaisir et à ne pas compter sur autrui pour venir les faire Roi. Car celui qui te fait Roi a toujours un droit sur ton siège. »
La communauté internationale a fait son choix. Vendredi,l'ONU a estimé que Alassane Ouattara était le vainqueur de l’élection. Son représentant dans le pays, Youn-jin Choi, a constaté, en tant que certificateur des élections, que « même si toutes lesréclamations déposées par la majorité présidentielle étaient prises en compte en nombre de procés-verbaux et de votes, le résultat donne Alassane Ouattara » . Il contestait ainsi les résultats du Conseilconstitutionnel, dont le président est un proche de Laurent Gbagbo.

Les Etats-Unis ont reconnu l’élection d’Alassane Ouattara, et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso l'a...
tracking img