Couche d'ozone

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Année 2008
3ème 5

Dossier de SVT :

Sommaire :

I) L’ozone : un constituant important de l’ atmosphère

II) L’ action des ultraviolets sur les organismes vivants

III) Fragilité de la couche d’ozone et observation de sa destruction

IV) Le climat et la couche d’ozone

V) Perte continue d’ozone en Arctique et en Antarctique

VI) Le Protocole de Montréal et ses conséquencesVII) Relation entre le changement climatique et le problème de l’ozone

VII) Conclusion
I) L’ozone : un constituant important de l’atmosphère

L’ozone est un gaz naturellement présent dans l’ atmosphère. Il ne représente qu’une infime partie de l’air puisque les autres molécules telles que l’azote, l’oxygène et quelques autres gaz constituent 99% de la composition de l’air.

Lamolécule d’ozone nommée O3, est formée de 3 atomes d’oxygène. Elle provient de la dissociation de la molécule d’oxygène moléculaire (O2) par le rayonnement ultraviolet.
La plus grande quantité d’ozone (90%) se situe dans la stratosphère. C’est cette partie que l’on appelle la « Couche d’Ozone ». Le reste de l’ozone (10%) se situe dans la troposphère, environ 10 à 16km du sol.

Il existe deuxtypes d’ozone :
¤ le « bon ozone » présent dans la couche stratosphérique, nous protège des rayons ultraviolets.
¤ le « mauvais ozone » présent dans la troposphère, c’est celui que nous respirons et qui présente selon sa concentration que certaine toxicité.

[pic]
Ce schéma montre clairement en rouge de 15 à 40km le « bon ozone » et de 1 à 2 km du sol le « mauvais ozone ». Le maximum del’ozone se situe vers 25km où la concentration d’ozone ne représente qu’environ 5 à 10 millionièmes de la concentration atmosphérique.

Il faut savoir que l’augmentation de l’ozone dans la troposphère est due à la pollution provenant des activités humaines. Malgré sa très faible concentration, l’ozone est essentiel à la vie sur terre puisque sa présence assure la protection de la vie à la surfacede la Terre en filtrant le rayonnement ultraviolet nocif pour les êtres vivants et les végétaux. Le développement de la vie sur notre planète n’est possible que par la formation autour de la terre de la molécule d’ozone.
II) L’ action des ultraviolets sur les organismes vivants

Les ultraviolets sont des agents mutagènes : ils détériorent l’ADN des cellules, ce qui dérègle leurs activitéscomme le cancer ou les détruit avec les coups de soleil.
Le 9 octobre 2003, au sud du Chili, la couche d’ozone qui avait perdu 50% de son épaisseur habituelle, offrait si peu de protection contre les ultraviolets que ce jour-là , il suffisait de passer cinq minutes dehors sans protection pour attraper un coup de soleil. Le sud de Chili n’est pas la seule zone atteinte. D’autres régions del’Australie et de la Nouvelle-Zélande ont également connu des épisodes semblables.
De plus, les rayons ultra-violets perturbent les divisions cellulaires des micro-organismes aquatiques, ce qui a de graves conséquences sur la vie aux pôles. En plus des cancers de la peau, on observe aussi un affaiblissement général du système immunitaire.

Fragilité de la couche d’ozone et observation desa destruction

L’épaisseur totale de la couche d’ozone qui conditionne la pénétration de l’ultraviolet
varie en fonction de la latitude et de la saison, mais sa valeur moyenne pendant les dernières 70 années a été remarquablement stable et ceci jusqu’aux années 70-80. Dans les années 1970 la communauté scientifique s’est inquiétée de l’effet que pourrait avoir sur l’ozone les émissionsd’oxydes d’azotes et de chlore sur la stabilité de l’ozone.

Ces inquiétudes se sont particulièrement manifestées en relation avec le développement de l’avion supersonique Concorde qui devait créer des quantités importantes d’oxydes d’azote dans la stratosphère. Mais en fait les composés les plus dangereux pour l’ozone se sont avérés être les composés organiques halogénés, dont les...
tracking img