Coupe du monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4485 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ondePour la Coupe du monde de football, c'est l'heure des comptes, de la FIFA aux vendeurs de télévisions ou de bière. Jusqu'aux économistes dans les deux pays finalistes : aux Pays-Bas comme en Espagne, on espère que l'euphorie de la victoire fera gagner au pays quelques dixièmes de points de croissance.
La FIFA est la première gagnante dans l'opération Coupe du monde 2010 : droits deretransmission télé, billets, sponsors, le chiffre d'affaires devrait atteindre 2 milliards 700 millions d'euros. La fédération internationale pense en tirer 800 millions de bénéfices.
Sur cette manne, les équipes toucheront des primes : 6 millions et demi d'euros pour les éliminées au premier tour et 20 millions d'euros pour l'équipe gagnante. Les arbitres ne sont pas oubliés : ils perçoivent de 30 000 à45 000 euros par match.
Partout dans le monde, des entreprises ont axé leur campagne de publicité sur l'événement. Cela leur a coûté plus de 34 milliards d'euros. Pour les télévisions, des records historiques d'audience ont été battus, en Allemagne ou aux Etats-Unis par exemple. Mais étant donné l'importance des droits de retransmission, le prix des publicités servira au mieux à compenser lesfrais.
Quant à l'Afrique du Sud, les recettes directes reversées par la FIFA ne couvriront pas et de loin les 4 milliards d'euros de dépenses engagées.
L'économie du Mondial en chiffres
0 vote
 / 
Voter  
A vous de jouer :
Votre vote
Soyez le premier à réagir
Marquer / Partager
Partager cet article :
*
AIM
*
BallHype
*
Yahoo Buzz
*
Google
*
myAOL
*Bebo
*
Delicious
*
Facebook
*
Ask
*
BlinkList
*
Digg

Ajouter aux favoris
*
Backflip
*
Blogmarks
*
Diigo
*
Fark

L'Afrique du Sud a dépensé au moins quatre milliards d'euros pour accueillir la Coupe du monde de football 2010 et espère des retombées économiques à la hauteur de ses investissements.

Voici les principales données économiquesdu Mondial...
DEPENSES PUBLIQUES

Le gouvernement sud-africain a dépensé 33 milliards de rands (3,5 mds EUR, 4,3 mds USD au taux actuel) depuis 2005 pour notamment:

- construire de nouvelles routes, ouvrir un train rapide, rénover ses aéroports (13 mds rands)

- élever cinq nouveaux stades, en rénover cinq autres (11,7 mds rands)

- préparer les points d'entrée dans le pays (3 mds rands)- moderniser les systèmes de communication (1,5 md rands)

- recruter, former et équiper 44.000 agents de police supplémentaires (1,3 md rand)

Les neuf villes hôtes et les provinces ont également mis la main à la poche, mais aucun chiffre global n'est disponible. Le cabinet de conseil Grant Thornton estime qu'elles ont dépensé au moins 9 milliards de rands.

AUTRES DEPENSES

- Lesétrangers (touristes, équipes, médias...) devraient dépenser au total 8,8 milliards de rands dans le pays, selon Grant Thornton.

Environ 300.000 étrangers devraient faire le voyage jusqu'à la pointe sud du continent, 150.000 de moins que prévu initialement, a reconnu le ministère du Tourisme.

- La Fédération internationale de football (Fifa) a investi plus de huit milliards de rands (1,08 mdUSD) pour la logistique de l'événement.

IMPACT ECONOMIQUE POUR L'AFRIQUE DU SUD

Selon Grant Thornton, chaque dépense ayant un effet domino, l'impact économique global du Mondial sera de 93 milliards de rands: 62% en amont (essentiellement grâce aux grands travaux), et 38% en 2010.

Le Mondial devrait contribuer à hauteur d'un demi-point à la croissance de l'Afrique du Sud en 2010, selon leministère des Finances.

Au total, près de 700.000 emplois ont été créés selon Grant Thornton, un million selon le président Jacob Zuma.

La plupart était dans le domaine de la construction et l'Afrique du Sud a enregistré une hausse du chômage au premier trimestre 2010.

IMPACT POUR LA FIFA

Ses recettes liées au Mondial dépasseront 3,2 milliards de dollars (environ 25 mds rands):

-...
tracking img