Couplage geologique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2740 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COUPLAGE DES EVENEMENTS GEOLOGIQUES ET
BIOLOGIQUES AU COURS DU TEMPS

Introduction

L’aspect continu ou discontinu des processus biologiques et géologiques dépend de l’échelle des
temps à laquelle on les observe.

Le visage actuel de la Terre résulte de facteurs purement physiques liés à notre place dans le
système solaire et aux particularités de l’étoile autour de laquelle nousgravitons. Il est également le reflet
d’une longue histoire au cours de laquelle des continents se sont fait et défait, des océans sont apparus
puis ont disparus. Cette dérive des continents, ces bouleversements géologiques modifièrent climats,
biotopes et peuplements au cours des temps géologiques.

Pour s’adapter aux conditions du milieu changeantes, les individus d’une espèce porteursde
mutations favorables ou neutres, furent conservés (via la sélection naturelle ou la dérive génétique)
parce qu’ils présentèrent des caractères avantageux ou neutres dans ce nouvel environnement.

Les changements environnementaux sont, dans la très grande majorité des cas, à l’origine de
l’évolution des espèces et de la biodiversité, en exerçant une pression de sélection sur unepopulation
d’individus qui expriment une variabilité génétique.

Les changements environnementaux s’opèrent plus ou moins rapidement à l’échelle géologique.
Les bouleversements géologiques les plus rapides provoquent des crises biologiques majeures appelées
extinction de masse. L’histoire de la vie a été ponctuée par de nombreuses crises d’importances variables.

La plus importante s’estproduite à la fin de l’ère primaire avec la disparition de 95% des espèces.
Mais la plus célèbre reste la crise Crétacé-Tertiaire ou Crétacé-Paléocène encore appelée crise K-T. En
effet, cette coupure il y a 65 millions d’années, marque la fin du règne sans partage des dinosaures durant
140 millions d’années.

En quoi consiste une crise biologique ?

I. Rappels
A plus ou moins longstermes, un événement catastrophique local a :

-des conséquences, à l’échelle de la planète,

-et des répercussions sur l’ensemble atmosphère, hydrosphère, géosphère et

biosphère.

La Terre est un système dynamique en équilibre fragile. Toutes perturbations dans l’une des
sphères aura des conséquences sur les autres sphères (Doc. 1). Protéger l’eau, l’air et le sol permet
de préserverla Vie et inversement.


II. La limite Crétacé -Tertiaire : un événement géologique et biologique majeur
La crise Crétacé-Tertiaire (K-T), survenue il y a -65 Ma, marque le passage de l’ère
Mésozoïque (Ere Secondaire) à l’ère Cénozoïque (Ere Tertiaire). Cette limite K-T est repérable sur la
planète par de nombreux indices paléontologiques notamment mais également géologiques.

1. Labiosphère avant la crise
Le climat du Jurassique au Crétacé est doux (Doc. 2), et donc favorable au développement de la
biosphère tant sur le milieu continental qu’en milieu aquatique :

-les Foraminifères (protozoaires unicellulaires) et les Coccolithophoridés sont très abondants et
constituent le plancton, premier maillon des chaînes trophiques et principal éléments constitutif de laCraie (étymologie de l’étage Crétacé)

-de véritables forêts sont formées par la prolifération de Fougères, de Bennettitales et de
Gymnospermes (Conifères)

-les invertébrés sont toujours très nombreux avec des Coraux, des Oursins, des Mollusques (en
particuliers les Rudistes (bivalves) et surtout les Ammonites et Bélemnites, céphalopodes caractéristiques
des milieux pélagiques, dehaute mer), des Crustacés et Insectes,

-les vertébrés sont également en plein essor : les Actinoptérygiens et Chondrichtyens, les
Lissamphibiens, les Lépidosauromorphes Ichtyosaures marins sont présents mais se sont véritablement
les Archosauriens et leurs dinosaures notamment qui dominent par leur omniprésence au sein de toutes les
niches écologiques : Dinosaures phytophages et zoophages...
tracking img