Courage paul eluard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1177 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Paul Eluard (1895-1952), dont le vrai nom est Eugène Grindel, participas activement au mouvement surréaliste avant de s'en éloigner. Communiste et résistant, il rassembla des poèmes de divers auteur qu'il contribua a publier clandestinement. C'est le cas de L'honneur des poètes, édité par Vercors en 1943. Eluard met son lyrisme au service de la lutte contre l'occupant nazi .
Le poème Couragepublié aux éditions de Minuit en 1943 sous l’occupation allemande, est un poème militant, comme l’indique son titre, destiné à redonner « courage » aux parisiens.
Nous allons évoquer en quoi Paris est « malheureuse », puis nous montrerons l’affection que le poète porte a cette ville , pour finir j’expliquerai en quoi ce poème est militant .

Eluard dédie ce poème à Paris et au niveau de viede ses habitants.

La construction du poème met la ville en valeur.
Les vers 1 à 10 décrivent les dures conditions de vie imposées aux habitants de Paris.
Des vers 11 à 24, le poète tutoie la ville « tu »
Des vers 25 à la fin, le poète parle à ses camardes de la résistance.

Le nom de Paris est reprit 11 fois au début ou en fin de vers, c’est une anaphore. Cela donne l’impression d’unintéressement profond à Paris « Paris ne mange plus », « Paris ma belle ville », « Paris a froid Paris a faim ».

Paris est confondue avec ses habitants. Le poète emploi dans ses propos le vocabulaire des sensations comme « la faim » vers 1, « le froid » vers 1, ou « la fatigue » vers 24, ainsi que le vocabulaire des sentiments « Et la sagesse et la folie »vers 6, « De Paris malheureux » vers 7.Le poète donne aussi à Paris un corps, des activités humaines ou encore des paroles, des cris, vers 11 « Ne crie pas au secours Paris ».
Il s’agit d’évoquer le malheur des pauvres, vers 5 « Plus de malheur encore est imposé aux pauvres », et des travailleurs, vers 10 « De ses travailleurs affamés », qui habitent la ville et subissent durement les conséquences de la guerre et de l'occupation.Les faits évoqués comme par exemple mangé, dormir, avoir froid, sont très quotidien et très simples.
Mais ses situations quotidiennes suggèrent une tragédie.
Le premier vers indique les manques, ou l’allitération en F insiste sur ce couple du malheur (« froid / faim »).
Ensuite vient la privation (« Paris ne mange plus » vers 2). Le poète insiste sur le manque de nourriture (« ne mange plus /travailleurs affamés ») et la conséquence de la faim, vers 14 « De ta pâleur de ta maigreur ». La ville semble être privée de vêtements, « vêtements de veille » vers 3.
L’allitération en V accentue le sentiment de priVation.
Le malheur est résumé par ce vers : vers 5 « Plus de malheur encore est imposé aux pauvres ». L’alexandrin donne un effet de gravité et de solennité.
Le mot malheur estrepris au vers 5.
Eluard utilise aussi une belle image qui fait écho aux villes « lumières », « Paris affaiblie est tremblante comme une étoile ».
Cette lumière est vacillante et incertaine comme celle d’une étoile qui scintille. Pour cette comparaison, Eluard souligne la beauté mais aussi la fragilité de la ville que l’on retrouve encore dans le vers 14 « de ta pâleur ».

Toutefois, Eluard nese contente pas de dresser le tableau des dures conditions de vie des parisiens sous l’occupation. Il sait et montre à ses habitants que la ville porte en elle les qualités qui vont lui permettre de réagir.

Le poète montre sa compassion en s’adressant affectueusement à la ville. Il la tutoie entretenant une sorte de dialogue, vers 11 « Ne crie pas au secours Paris », l’interpelant comme unepersonne, vers 16 « Paris, ma belle ville ».
L’emploi affectif du déterminant possessif « ma » traduit ainsi son attachement pour cette ville, Paris prend consistance et devient une sorte de personnage.

Ensuite, Il en souligne les principales qualités. Il s’agit tout d’abord d’une très belle ville, vers 16, parfaite comme le montre les termes mélioratifs qui lui sont destinés, vers 6, 17 et...
tracking img