Courants artistiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2484 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Maniérisme
Définition du mouvement "Maniérisme"

Le maniérisme (de l'italien maniera qui signifie style) est un mouvement artistique apparu dans les milieux florentins vers 1520, que l’on qualifie également de « Renaissance tardive » et qui fait la transition avec le mouvement baroque. Il s’étend jusqu’à la fin du XVIème siècle. Le large développement de ce mouvement est en partie dû aucontexte historique qui voit le sac de Rome en 1527, ce qui a pour conséquence de réduire drastiquement le mécénat, forçant nombre d’artistes à s’exiler vers d’autres foyers culturels, tels l’Espagne ou la France. Symbole d’une rupture avec les concepts de la renaissance, le maniérisme cherche avant tout à se distancer de la réalité pure en attachant une importance marquée aux sentiments de l’artistelui-même, ce qui nous donne généralement des œuvres raffinées, voire sophistiquées. Les principales caractéristiques de ce style sont la recherche du mouvement, l’exacerbation du moi, une symbolique complexe, le contraste des tons acides et crus. L’une des figures de proue du maniérisme est probablement Pontormo, mais l’on peut également citer El Greco, le Tintoret,…

El Greco L’Annonciation(1573) Vue de Tolède ( 1597-1599)

Classicisme
Définition du mouvement "Classicisme" La peinture choisit les sujets nobles et de préférence inspirés de l'antiquité ou de la mythologie gréco-latine: la composition et le dessin doivent primer sur la couleur, le concept sur la séduction des sens. C'est en quelque sorte un retour aux sources après la période baroque. Les représentants les plus éminentsde la peinture de l'époque classique (1650 - 1750) sont Nicolas Poussin, Philippe de Champaigne, Claude Gelée (dit Le Lorrain), Charles Le Brun. Il faut souligner que, si le classicisme est défini en général comme un art dépendant de la volonté absolutiste, les premiers maîtres reconnus du classicisme dans la sphère picturale sont atypiques : Nicolas Poussin et Claude Gelée, dit le Lorrain, ontfait carrière à Rome, quant à Philippe de Champaigne, s'il fut sous Louis XIII et la Régence un peintre proche du pouvoir, son rapprochement du jansénisme persécuté par Louis XIV l'éloigne, à la fin de sa vie, et du souverain et de l'Académie.

)

Poussin Nicolas Paysage Calme ( 1650)

Le Caravage
Michelangelo Merisi, dit Le Caravage, est un peintre italien né en 1571 et mort en 1610. Sonœuvre puissante et novatrice révolutionna la peinture du XVIIe siècle par son caractère naturaliste, son réalisme parfois brutal, son érotisme troublant et l'invention de la technique du clair-obscur qui influença nombre de grands peintres après lui. Par ailleurs il mena une vie dissolue, riche en scandales provoqués par son caractère violent et bagarreur — allant jusqu'à tuer lors d'une querelle —,sa fréquentation habituelle des bas-fonds et des tavernes, ainsi que par sa sexualité scandaleuse pour l'époque, ce qui lui attira de nombreux ennuis avec la justice, l'église et le pouvoir. Il a trouvé, dans son art, une sorte de « rédemption à toutes ses turpitudes », mais il fallut attendre le début du XXe siècle pour que son génie soit pleinement reconnu, indépendamment de sa réputationsulfureuse.

Mort de la Vierge, ( 1606)

Le tableau du Caravage qui causera le plus grand scandale aux yeux de l’église sera la Mort de la Vierge, pour la représentation très réaliste du corps de la Vierge Marie avec un ventre gonflé — accompagné de rumeurs sulfureuses selon lesquelles le modèle aurait été le cadavre d’une prostituée enceinte retrouvée noyée dans le Tibre. Ainsi, la considérationde l’Église catholique envers Le Caravage et ses tableaux oscillera d’un bout à l’autre de sa carrière entre l’accueil enthousiaste et le rejet absolu. Le peintre y trouvera ses plus grands protecteurs — comme le cardinal del Monte — ainsi que ses plus grands ennemis.

Mais la condamnation ne viendra pas seulement de l'église : les choix du Caravage, associés à sa mauvaise réputation, lui...
tracking img