Courants monitaristes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1493 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Séance n°2. Le modèle néo-classique de commerce international
Plan • Modèle HOS • Ouverture et inégalités de revenu : théorème de Stolper-Samuelson • Variation des dotations factorielles : théorème de Rybczynski • Paradoxe de Leontieff

Economie internationale - BénassyQuéré & Coeuré 2008-2009

1

Eli Heckscher (1879-1952)
« The effect of foreign trade on the distribution of income »,1919

Bertil Ohlin (1899-1979)
Interregional and International Trade, 1933

Paul Samuelson (1915- )
Foundations of Economics Analysis, 1947

Economie internationale - BénassyQuéré & Coeuré 2008-2009

2

Modèle HOS
Heckscher-Ohlin-Samuelson
Hypothèses • Deux pays, deux biens, deux facteurs (2×2×2) • Facteurs mobiles entre secteurs mais immobiles entre pays • Pas de barrières auxéchanges ni coûts de transport Résultats • Explique les avantages comparatifs • La spécialisation augmente le bien être social mais bénéficie inégalement aux individus

Economie internationale - BénassyQuéré & Coeuré 2008-2009

3

Le modèle
• • • • • Deux biens : X (intensif en travail), Y (intensif en capital) Deux facteurs : K, L, mobiles entre secteurs mais non entre pays.
– Coefficientstechniques L/Y et K/Y fonction du prix relatif w/r (substituabilité)

Fonctions de production de X et de Y identiques dans les deux pays, bien X plus intensif en travail, bien Y plus intensif en capital. Pays national relativement mieux doté en capital qu’en travail :
(K/L) > (K*/L*)

Equilibre des marchés de facteurs :
– Marché du L : LX + LY = L – Marché du K : KX + KY = K – Idem autre pays(K*, L*)

• •

Contrainte budgétaire :
Y = wL + rK

Concurrence parfaite :
– Pas de profit à l’équilibre

Economie internationale - BénassyQuéré & Coeuré 2008-2009

4

Conséquences des dotations relatives
K
La production max de bien Y est obtenue par le pays domestique Y=cte

K/L (K/L)*

La production max de bien X est obtenue par le pays étranger X=cte



dK dK PX*/PY*Ouverture : le pays domestique produit moins de bien X (intensif en travail) et davantage de bien Y (intensif en capital)
– – Cela fait baisser le prix relatif du travail w/r dans le pays domestique Symétriquement prix relatif du travail augmente dans le pays étranger.

Théorème de Heckscher-OhlinSamuelson « L’ouverture aux échanges égalise la rémunération des facteurs de production au travers del’égalisation du prix relatif des biens »



L’ouverture provoque une égalisation de ce prix relatif alors même que les facteurs de production ne sont pas mobiles internationalement.
– Ceci résulte du fait que prix = coût marginal dans chaque secteur. Si les prix sont égaux internationalement, alors le coût marginal doit être le même dans le pays domestique et à l’étranger pour chaquesecteur. Or les fonctions de production sont les mêmes dans les deux pays. Le coût marginal doit donc être le même pour chaque facteur de production. PX = wαr1-α = w*αr*1-α et PY = wβr1-β = w*βr*1-β On fait le rapport des deux égalités : (w/r)α-β = (w*/r*) α-β. Les deux prix factoriels relatifs sont donc égaux.





Exemple
– –

Economie internationale - BénassyQuéré & Coeuré 2008-2009

7 Les limites du théorème HOS
• Coûts de transport importants dans certains secteurs • Barrières aux échanges (droits de douane, quotas) • Concurrence imparfaite (revenu différent de productivité marginale) • Efficacité des facteurs différente selon les pays

Economie internationale - BénassyQuéré & Coeuré 2008-2009

8

Empiriquement : pas d’égalisation des salaires
Comparaisoninternationale des salaires en 2004

Explications : spécialisation totale, technologies différentes, barrières aux échanges, mobilité inter-sectorielle limitée.
Economie internationale - BénassyQuéré & Coeuré 2008-2009 9

Ouverture aux échanges et inégalités de revenu
Théorème de Stolper-Samuelson « Une hausse du prix relatif d’un bien augmente la rémunération relative du facteur utilisé...
tracking img