Courbet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2363 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHARLOTTE AGIUS
DOSSIER ECRIT – RENAISSANCE GROUPE DE JEUDI DE 14 – 16 HRS
LES JARDINS DE BOMARZO vers 1550-1580
DATE DU RENDU 1 ER AVRIL 2010
Introduction
Aux pieds du château Orsini, se dressent les jardins de Bomarzo dans la province de Viterbe en Italie. C’est un site vierge avec des collines, des terrasses à étages et des espaces fermés rectilinéaires. Ces jardins sont l’œuvre deVicino Orsini, le duc de Bomarzo, né en 1528 et mort en 1588. Vicino Orsini, un humaniste lettré, s’intéresse aux arts et s’intéresse à les protéger. A la mort de sa femme, Giulia Farnèse, il se dédie au développement de son jardin, il lui donne le titre de bosco sacro, ou le parc des monstres, monstrare, en latin signifie montrer. Son jardin démontre étape par étape un immense poème néoplatonicien,l’amour perdu de sa femme Giulia, avec un temple dédié a sa mort. Il montre les diverses étapes de l’évolution de l’homme en donnant vie a une immense scène théâtrale composée d`animaux fantastiques sculptés en pierre. La plupart du jardin était construit en 1564, les statues furent rajoutées en 1570 et le travail continua jusqu’à la mort de Orsini en janvier 1585. Pour l’aider a construire cejardin, Orsini fait appel aux architectes de jardins, Pirro Ligorio(successeur de Michel-Ange a St Pierre), Jacopo Vignola et Bartolomeo Ammanati. Ce jardin devient un lieu très visité par les princes Italiens ainsi que part des touristes étrangers, malheureusement ce jardin fut abandonné plus tard, jusqu’a ce qu’il soit redécouvert par la famille Bettini 400 ans après la mort du duc, cela expliquel’existence d’une plaque à l’intérieur du temple dédiée à Tina Severi Bettini. Ce jardin avait marqué les artistes et les poètes, comme Salvador Dali.
Plan de travail
1 . Vicino Orsini ; son projet de jardin de repos;
a. Historique de l’œuvre
b. Le bois conçu en hommage pour un amour perdu
2. L’architecture du jardin ;
a. Les éléments architecturaux ; une volonté de transmettre unecontinuité familiale avec le passé à travers l’architecture et en même temps une volonté de modernité.
b. Les éléments de sculpture
3. Bizarreries du jardin
Le Jardin de Bomarzo, fut le jardin le plus célèbre pendant la renaissance, Pier Francesco (Vicino) Orsini en avait fait référence dans de nombreuses lettres. Du palais Orsini sur une colline il y a une vue magnifique de la campagne et dupetit bois dans la vallée en bas. Un jardin avec des arbres fruitiers était placé sur la pente de la colline menant au bois, mais de nos jours rien n’a survécu. Aucune description du bois dans les journaux de voyage des touristes ne subsiste, ni les plans du 16ième siècle, seulement des dessins de sculpture par Giovanni Guerra en 1604 et quelques esquisses faites par Bartholomaus Breenbergh en1625 nous sont parvenus. La végétation d’origine de l’époque était surement modifiée, mais aurais du ressembler a ce qui reste a notre époque contemporaine, comme le site comprend des endroits réguliers ainsi que des endroits irréguliers, les arbres étaient probablement plantés en files ou en masses.
Le projet commencé en 1552 aurait du être abandonné à cause de la campagne d’Orsini ou lors deson emprisonnement, mais au début des 1560, la majorité du projet était déjà aboutit. Dans les lettres de Vicino, on apprend que le bosco avait reçu des modifications et était maintenu en permanence, jusqu’en janvier 1585. Le bois de Vicino est aujourd’hui connu comme le bois sacré ou le sacro bosco, une des inscriptions lui donne le nom bois sacré, cette même inscription fourni des idées pour lasignification des statues présentent dans les bois. Cette inscription rappelle la phrase de Sannazaro dans son œuvre Arcadia, louant le bois de Bomarzo et observant la similarité avec la forme du texte. Le bois était aussi un endroit parfait pour les chapelles. Dans l’œuvre de Sannarzo, le bois était dédié à Pan, à Bomarzo le bois est dédié à l’épouse de Vicino, Giulia Farnèse. Comme d’autres...
tracking img