Cours ame

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5476 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A.M.E

Introduction

• Depuis 25-30 ans, les entreprises font face à un espace économique élargi, leur environnement est en mutation
• De façon impropre c’est ce que certain appelle la mondialisation mais c’est de l’internationalisation
• En fait, parler de mondialisation est un abus de langage, on est dans un internationalisation qui n’est absolument pas nouvelle et qui date deplusieurs siècles (ex : commerce triangulaire)
• Ce qui est différent c’est l’intensité du phénomène qui s’est accéléré
• 2 causes à cette accélération :
- développement des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication)
- influence des institutions internationales qui ont permis la libéralisation des sphères réelles et financières (ex : l’OMC pousse àune réduction des barrières tarifaires et des barrières non tarifaires, la plupart des pays au milieu des années 80 se sont lancés dans une libéralisation financière qui permet au capital de bouger internationalement)
• Cette intensification fait que l’entreprise se pose de façon exacerbée les questions suivantes :
- doit-elle ou non avoir une SDT (Stratégie D’Internationalisation) ?- En a-t-elle les moyens ?
- Quelles sont ses forces et ses faiblesses ?
- Quels seront ses choix de mondialisation ?
- Quelles seront les contraintes auxquelles elle devra faire face ?
- Quelle sera son organisation ? sa structure retenue pour l’internationalisation ?

Chapitre 1 : Le choix de l’internationalisation

I) Le commerce et ses indicateurs

• Il nefaut pas confondre branche et secteur :
- branche : ensemble des fractions d’entreprise qui fabrique le même produit. Une branche est caractérisée par UNE fonction de production. Si deux produits ont deux fonctions de production différentes, ils ne font pas partie de la même branche.
- Secteur : regroupe les entreprises envisagées dans leur globalité et sur la base de leur activitéprincipale.
( une entreprise est classée dans autant de branches qu’elle a de fonctions de production mais appartient à un seul secteur.

• Le commerce ce sont des exportations et des importations entre ou au sein des branches. On peut donc avoir du commerce inter ou intra branche.

• Il est possible d’analyser les données commerciales fournies par les douanes afin de tirer desrenseignements en matière de potentialités présentes et futures du marché et en matière d’intensité de la concurrence.
Les analyses se font à l’aide d’indicateur de deux types :
- ceux qui relèvent des seules statistiques de l’entreprise
- ceux qui mêlent des données ou des statistiques commerciales et de production.

1) Indicateurs basés sur les seules statistiques de l’échange(pour les formules, cf. poly)

• X = exportations
M = importations
i = les pays 
j = les produits

• Le taux de couverture : il permet de voir si un pays a une spécialisation dans un produit.
Si TCij > 1 on peut supposer d’un avantage comparatif ( spécialisation
Si TCij < 1 on peut supposer d’un désavantage comparatif ( déspécialisationPbs : cet indicateur est peu fiable car il est biaisé
- les exportations sont évaluées FAB (Franco à Bord)
- les importations sont évaluées CAF (Coût assurance Fret)
la différence entre les deux est que les importations en plus de leur valeur Fret intègre le coût du transport et de l’assurance, elles seront donc systématiquement surévaluées.
De plus, en cas dedifférentiel de croissance entre les pays le commerce extérieur se dégradera pour celui qui a un taux de croissance plus fort car les importations augmentent plus vite que les importations.

• Le birapport des exportations : il indique si le pays est plus spécialisé dans un produit que les autres pays d’une zone. C’est le rapport de la part d’un produit donné dans les exportations totales d’un pays...
tracking img