Cours antiseptiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2774 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Antiseptiques

1

2

Historique
• Antiquité : épices, essences, huiles végétales pour éviter putréfaction plaies • Terme « antiseptique » : 18ème (PRINGLE) • 1774 : découverte chlore (SCHEELE) • 1789 : développement des hypochlorites (BERTHOLLET) dans un petit village appelé Javel • 1811 : isolement de iode à partir de plantes marines (COURTOIS) • 1847 : hygiène des mains à la chaux dansmaternité (SEMMELWEISS) • PASTEUR : théorie des maladies associées à des micro-organismes fondements de l’antisepsie et la désinfection

Définitions
(Centre Européen de Normalisation – CEN/TC 216)
Opérations
Objectifs Durée de l’effet obtenue après application Action au niveau de l’infection

Désinfection

Antisepsie

Eliminer et/ou détruire tous les microorganismes et virus MomentanéePrévention pour la peau saine Traitement pour la peau lésée

3

4

Mode d’action
• « -statiques »
Inhibition croissance

ou

« -cides » :
Action létale

• Actifs contre les bactéries, virus, champignons ± spores • Rémanence = effet anti-microbien persistant

TOUTE LÉSION CUTANÉE ( coupure , brûlure) MÊME MINIME, ENTRAÎNE UNE BRÈCHE DANS LES DÉFENSES ANTIMICROBIENNES DE LA PEAU MAUVAIS NETTOYAGE = COLONISATION + INFECTION MICROBIENNE

BON NETTOYAGE DE LA PEAU

Rougeurs Douleurs Fièvre Antisepsie réussie

7

L’antiseptique idéal
• Large spectre antibactérien • Activité sur virus, champignons, spores • Activité bactéricide, rapide • Action prolongée (rémanence) • Action locale, bonne tolérance • Faible inhibition par les matières organiques • Solubilité dansl'eau • Stabilité • Conditionnement adapté à la pratique

TOUT TISSU VIVANT DOIT ÊTRE PROPRE AVANT D ÊTRE ASEPTISÉ

• Antisepsie :
▫ Résultat momentané ▫ Eliminer ou tuer micro-organismes ▫ Inactiver virus

10

Résistance bactérienne aux ATS
• Naturelle +++
▫ caractéristique innée et stable des espèces ou groupes microbiens ▫ du fait de leur structure ou de leur métabolismeenzymatique ▫ ex : mycobactéries, spores : paroi très épaisse

• Acquise : rare
▫ sur une souche sélectionnée d’une espèce bactérienne ▫ mutation chromosomique ou plasmidique ▫ ex : S. aureus à gène qac

• En pratique : résistance souvent due à réduction de l’efficacité des ATS (matières organiques ou substances interférentes, vieillissement du produit…)

11

12

Cadre réglementaire
•Pharmacopée française (monographies non reprises par la Pharmacopée européenne) • Selon les antiseptiques :
▫ Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) = médicaments ▫ Sans AMM : Directive européenne "Biocides" 98/8/CE. ▫ Dispositifs médicaux enduits ou recouverts d'antiseptiques : Directive 93/42/CEE des dispositifs médicaux

Classes d’antiseptiques
• Majeurs : bactéricides, large spectre •Intermédiaires : bactéricides, spectre étroit • Mineurs : bactériostatiques , large spectre

• A déconseiller • Produits considérés à tort comme antiseptiques

14

Antiseptiques majeurs (bactéricides, large spectre)
• Biguanides :
▫ chlorhexidine seule (Hibitane ®) ▫ association d'antiseptiques (Biseptine ®)

• Halogénés : dérivées iodés (Bétadine®) • Halogénés : dérivés chlorés (Dakin®) •Alcools :
▫ Alcool éthylique 70° ▫ Alcool isopropylique…

Antiseptiques intermédiaires (bactéricides,
spectre étroit)
• Ammoniums quaternaires :
▫ Cetavlon® ▫ Sterlane®

Antiseptiques mineurs (bactériostatiques,
large spectre)
• Carbanilides : Triclocarban
▫ Solubacter ® ▫ Septivon ®

• Diamidines : Hexamidine
▫ Hexomédine ®

• Acides :
▫ Borique (préparations) ▫ Salicylique(Dermacide ®)

• Dérivés métalliques :
▫ Nitrate d'argent, ▫ Sulfates de cuivre et zinc (Ramet Dalibour Acide)

Antiseptiques à déconseiller
• toxicité et effets indésirables importants • dérivés mercuriels :
▫ Chromaplaie, ▫ Mercuresceine

Produits considérés à tort comme antiseptiques
• Peroxyde d'hydrogène :
▫ Eau oxygéné à 10 volumes

• Colorants
▫ Eosine aqueuse, ▫ Solution de...
tracking img