Cours argumentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1023 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I.« Ô PSYCHATRIE ! » , Chez les fous, Albert Londres, 1925
A. Londres est un reporter. Il a du contourner la loi afin de faire un reportage sur les asiles puisque que les asiles sont un sujet polémique (porteur de conflit).

La loi de 1838 permet d'interner une personne: si la famille le demande et si un psychiatre en d'accord. Par conséquent, il y a des excès: des internements facile (conflit familiale, règlement de compte).
A.L. a donc voulu abroger (réviser) cette loi. Pour cela, il va faire des discours (textes) avec une thèse (idée,opinion), des arguments (éléments qui la justifient) et des exemples (servent à illustrer le propos pour le rendre plus accessible).

Remarque: Quand on démonte (contredire) les arguments adverses, on cherche à les réfuter, c'est-à-dire, à montrerqu'ils manquent ou sont privés de pertinences.

Le texte dit que les hommes atteints de maladies mentales ne sont pas considérés comme des malades «normaux» (maladies somatiques) et ne devraient donc pas être enfermés.

1.1.Éveiller les consciences

Thèse de l'auteur: Les fous des asiles devraient être relâchés dés lors qu'ils sont guéris. Ils ne devraient pas être enfermes

a)Persuader

Cela consiste a faire passer ses idées par les sentiments, les affects. A.L. Cherche a faire rire ou sourire le lecteur avec de l'humour, de la moquerie, qui sont des éléments du registre comique (c'est un procédé très efficace). Ce procédé créer une relation de complicité: entre l'auteur et le lecteur , et entre le locuteur(celui qui parle) et le destinataire ou l'interlocuteur(personne a qui on s'adresse).
Les exemples de personnes rencontrées et qui se plaignent de leur sort font parti du registre pathétique: pour provoquer le pitié, le compassion du lecteur.
A.L. Maintient l'attention, la curiosité du lecteur a l'aide d'apostrophes, d'interpellation du lecteur avec l'utilisation de verbes à l'impératif (invitations du lecteur).

b) Convaincre

Cela consiste afaire appel a la raison du destinataire pour obtenir son adhésion réfléchie (arguments logique, cohérents):
¤ argument par analogie (ligne 10-13) : cela consiste a rapprocher la thèse défendues à un exemple concret.
-Thèse: fou qui crie.
-Exemple: la personne tombée dans les puis.
→ morale: les apparences sont trompeuses.

¤ argument logique: - ligne 19-27: il y a iciune comparaison entre les maladies somatiques et psychologiques. Les maladies somatique peuvent être soignées alors que les maladies psychologiques ne le peuvent pas. Le «Si» introduit une hypothèse.
A.L. Se demande pourquoi la distinction entre les 2 types de maladie n'est pas justifiée.
-ligne 28: il y a une contradiction logique car on ne peut pas être jugé quepour un acte accompli.
→Il y a aussi un problème de mentalité: on continu a regarder les fous comme avant: on pense qu'ils sont incurables malgré les proprets de la médecine.
-ligne 42-43: «lumière» est une métaphore. A.L. Veut éclairer les esprits (pour les libérer) sur les fous.

1.2.La réfutation d'un diagnostic (avis du médecin)

a)Journaliste vs. Médecin (ligne59-74)

Le journaliste réfute les arguments du médecin: il les cite un par un et leur oppose ses propres arguments:
- «insouciant» et «pourquoi» (contradiction logique)
↘ cause de l'appel à l'aide
Ce qui est implicite c'est que s'il était insouciant, il n'aurait pas demande l'aide → A.L. veut convaincre.

- «inoccupé» et l'utilisation de l'ironie, lamoquerie de l'auteur.
→ A.L. veut persuader.
- «inconscient de son intérêt réel»
C'est un raisonnement implicite: il a un intérêt réel puisqu'il veut partir.
→ A.L. veut convaincre.
- «sans souci de son avenir»
C'est un raisonnement implicite: l doit se soucier de son avenir puisqu'il ne sait pas ce qu'il va devenir après 6 ans à l'asile.

b)Le registre satirique

La satire...
tracking img