Cours audit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 71 (17572 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Initiation à l’audit

Analyser des comptes pour vérifier qu’ils sont justes. Application des principes du PCG et du code de commerce. comment fait-on ? Il existe des procédures. On va parler du CAC.

Chapitre introductif : Généralités sur l’audit financier

I- Définition
La CNCC donne la définition suivante : une mission d’audit des comptes a pour objectif de permettre au CAC deformuler une opinion exprimant si ces comptes sont établis dans leurs aspects significatifs conformément au référentiel comptable qui leur est applicable. Met en avant un principe : notion d’importance relative.
Cette opinion est formulée selon les dispositions prévues par l’article L225-235 du code de commerce en termes de régularité, sincérité et image fidèle.
L’audit financier doit permettre àl’information financière donnée par les entreprises d’avoir une crédibilité et ce dans l’intérêt des sociétés. En effet de nombreux acteurs attendent cette information et notamment :
• Un actionnaire qui envisagerait de participer à une augmentation de capital
• Des organismes financiers pour l’octroi de prêts
• Des investisseurs

On distingue trois types d’audit financiers : l’auditlégal (prévu par la loi), l’audit contractuel, l’audit interne.
On parlera aussi de norme de contrôle interne.

II- Objectifs de l’audit
Le but de l’audit financier est de valider les états financiers, l’audit financier est effectué par un auditeur indépendant. Le problème d’indépendance est moins évident en cas d’audit interne. La validation des états financiers est effectuée par rapport àun référentiel. L’opinion de l’auditeur est exprimé dans un rapport écrit (whaouuuuuuuuuu !!!!) et doit être motivé (motivé, motivé,…).

L’audit financier doit permettre de constater :
• Que toutes les opérations qui concernent l’entreprise et l’exercice et seulement ces opérations ont été enregistrées dans la comptabilité (principe d’exhaustivité).
• Que la comptabilité n’enregistreque les opérations réelles (principe de réalité).
• Que ces opérations sont correctement enregistrées et présentées dans les comptes annuels (critère du respect des principes et méthodes comptables ( comptabiliser les écritures dans la bonne période : indépendance d’exercice, procéder à des évaluations correctes et enfin enregistrer les écritures dans les bons comptes).

III- Les outilsde l’audit
A- Procédures analytiques
Il s’agit de comparer les données de l’exercice n avec celles de n-1. Comparer les données de n avec celles du secteur d’activité ou d’autres entreprises comparables. Utilisation de ratios surtout si le CAC pense déclencher une procédure d’alerte.
B- Observation physique
Assister à l’inventaire physique des stocks.

C- Confirmation directe oucircularisation
Obtenir de certains tiers qui ont des relations avec l’entreprise des informations sur le solde du compte de l’entreprise dans leur comptabilité ou sur des opérations effectuées par des tiers.

D- Sondages
On ne peut envisager que l’auditeur vérifie chaque écriture ainsi que le CAC. Il doit déterminer des méthodes appropriées pour effectuer des sondages.

E- Utilisation des travauxde l’expert comptable et des documents juridiques de l’entreprise
F- Utilisation des travaux du service de contrôle interne
Dans sa mission le CAC va apprécier le contrôle interne et s’il est fiable, il va s’appuyer dessus.

Chapitre 1 : les principes comptables

I- les objectifs de la comptabilité
La tenue d’une comptabilité doit permettre de connaître le résultat de l’entreprise etl’état de ses biens et de ses créances. A la fin de chaque exercice un bilan, un compte de résultat et une annexe doivent être établis (gnagnagnagna…). Ces documents auront un usage à la fois interne et externe.

A- Interne 
Il s’agit d’outils de gestion pour l’analyse financière nécessaire pour porter un diagnostic financier.

B- Externe
Il s’agit de documents nécessaires pour...
tracking img