Cours de droit constit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2546 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Définition du circuit économique.
Depuis le début des 80’s vague de découverte qui modifie le contexte technologie au niveau de la production et des services. L’effet du progrès technique sur la production de biens a été plutôt négatif en termes d’emplois.
Dans les services, l’effet est inverse. En termes de production, à court terme.
(Plus on augmente le travail plus il y a de production).Impact du progrès technique.
Lorsqu’on a une quantité de travail, on a une production. Il permet de produire plus avec la même quantité de travail, déforme la courbe de production. Pour obtenir le même niveau de production, besoin de moins de travail.
⇨ quantité identique de production avec moins de travail
Permet d’augmenter la productivité moyenne des facteurs de production.

Celas’est passé dans l’industrie de 1974 jusqu’à 95, baisse de la quantité de travail dû au progrès technique.
⇨ entraine la recherche pour faire fonctionner les machines ; les emplois sont crées grâce au progrès technique ; ce sont des emplois plus qualifiés.
On détruit beaucoup d’emploi dans l’industrie à cause du progrès technique.

D’autre part des emplois se développent indépendamment duprogrès technique (emploi de service de proximité).

⇨ le progrès technique n’a pas que des conséquences négatives sur l’emploi.

Il est à noter que le marché du travail est un marché de flux.

❖ Structure simplifié d’un grand modèle macroéconomique : modèle dynamique multisectoriel
⇨ CF. Feuille de cours

Souvent on parle d’un modèle macroéconomique ; le modèle DMS (dynamiquemulti sectoriel).
Evolution des différentes variables du carré magique ;

Sur les flèches des effets « feedback », effet de retour.
Ex : sur le commerce extérieure, le prix peut influencer.
Dans le DMS, à peu près 250 variables, soit 600 équations.
Le fait de faire varier les variables, toutes les variables bougent plus ou moins : on a des moyens de plus en plus sophistiquées et desprévisions de plus en moins fiable.
Ex : l’an prochain, 0.75% ou 1% de croissance peut être expliqué par la croissance chinoise.
Croissance qui provient d’un pays émergent. De la même façon on ne sait pas la variation de la croissance américaine qui aura des répercussions sur l’économie européenne (70% du commerce internationales se fait entre les PED)

⇨ les économies se de plus en plusinterdépendantes.

Finalement, la tâche des responsables politique économique est de plus en plus difficile car cette politique économique est soumise à des contraintes techniques qui fait que de plus en plus l’espace de la politique économique se réduit.
En bref, dans les 60’s on avait de multiples instruments pour répondre à un incident économique. Dans les 70’s également à partir des 80’s l’ouverturedes frontières fait que les marchés sont de plus en plus interdépendants. Ainsi on arrive sur un marché mondialisé.
Les politiques internes voient leurs instruments se réduisent.
Ensuite, une diminution de l’efficacité de ces instruments : on a bien une réduction des possibilités, on ne peut que faire une politique économique internationale.
- soit il existe une convergence entre le PS etl’UMP : ils n’ont plus le chois ils doivent faire la même politique car contraint par un marché mondialisé. Il est aujourd’hui plus facile de faire un gouvernement libérale => impasse du parti socialiste, étant de gauche et devant faire une politique libérale car trop avancé vers la libéralisation des marchés.

B) Les contraintes et la sélection des instruments des objectifs

Lesresponsables de la politique économique sont de plus en plus soumis à des contraintes techniques qui en fonction des choix collectifs ou étatiques les conduisent à sélectionner les instruments et les objectifs.

❖ Les contraintes techniques ou objectives.
On peut identifier un certains nombres de contraintes :

1. Contrainte de définitions : les indicateurs nécessaires à la prise de...
tracking img