Cours de droit sur histoire des idées politiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 109 (27113 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PREMIERE PARTIE : Les idées politiques des temps antiques

CHAPITRE I : La cité grecque matrice de la pensés politique

Section 1 : Les origines
Le monde grecque se caractérise à la fois par son unité et ses divisions, celle-ci vont le conduire à son déclin.
A_ Le cadre politique
1. L’unité
Les grecques ont consciences de former une collectivité, d’appartenir à un ensemble qui lesopposent au monde extérieur. Ce sentiment remonte aux « guerre médiques » (499-449 av JC) où tous les grecs se sont unis face aux Perses réussissant ainsi à les repousser en dehors de la mer Égée.
Cette collectivité n’a pas de limite géographique précise. De plus de nombreuses colonies ont été fondées sur tout le pourtour de la mer Méditerranée. Il y a donc une unité de culture qui n’empêche pasla diversité et la division.
2. La division
Le monde grecque se divise sous l’Antiquité en Citée souveraine et indépendante politiquement les unes des autres. Elles sont même rivales.
C’est la guerre du Péloponnèse qui constitue le point de culminant des affrontements grecques qui opposent la ligne d’Athènes à celle de Sparte (404av JC). Cette guerre entraîne l’avènement de Philippes II deMacédoine et son successeur Alexandre Legrand.
En 197 av JC la civilisation grecque va succomber à la conquête Romaine et ainsi devenir une province.
C’est aux grecques que l’on doit l’invention de la politique, ils désignent la cité par le terme Polis. Les Polis (citées grecques) ne sont pas des villes mais plutôt des petits états constitués d’une ville et de sa campagne alentour, ce qui créedes oppositions entre les intérêts urbains (ceux des artisans etc.……) et les intérêts ruraux (ceux des grands propriétaires terriens).
Il y a une différence entre ceux qui participent à la vie politique (citoyens) et les autres habitants (esclaves, métèques = étranger, ilotes).
La citée grecque est à la fois très diverse dans l’espace et dans le temps.
Dans l’espace : Sparte est dominé par unearistocratie théoricienne et conservatrice
Athènes quant à elle sera souvent dominé par une démocratie urbaine donnant naissance à une vie intellectuelle artistique et prestigieuse notamment à l’époque de Périclès (443-429 av JC)
Dans le temps les régimes se succèdent au sein des citées du fait des conflits entre intérêts urbains et ruraux.
En 683 av JC la monarchie est remplacée par un régimearistocratique.
En 694 av JC le gouvernement mixte est mise en place par Solon.
En 507 av JC instauration du régime démocratique.

B_ La formation des idées
1 .Les formes de la politique
La pensé Athénienne à très tôt opéré une distinction entre trois formes de gouvernements et ceux-ci en fonction du nombre de gouvernants : La monarchie (gouvernement d’un), l’oligarchie (gouvernementd’un groupe), la démocratie (du peuple).

Pour les grecques la démocratie représentative d’aujourd’hui n’existait pas et le système électif qu’elle suppose est considéré par les grecques comme étant oligarchique. Dans la démocratie grecque le choix des responsables se fait par tirage au sort. Ils ont aussi dégagé deux formes d’évolution des régimes politiques :
• Chaque régime à tendance à dégénérerainsi la pure monarchie dégénère en despotisme on ne gouverne plus selon les lois mais selon ses caprices .L’aristocratie dégénère en PLUTOCRATIE (gouvernement des riches). La démocratie dégénère en anarchie.
• Chaque type de régime se transforme en un autre type de régime selon une évolution cyclique : la monarchie laisse place à l’aristocratie qui laisse place à une démocratie laissant place àune monarchie.
Pour y remédier les grecques vont imaginer un gouvernement mixte combinant monarchie, oligarchie, et démocratie. Ce qui constitue pour eux un gage de sagesse et de stabilité en tout cas la recherche d’un but d’équilibre. C’est Solon qui établira à Athènes une telle forme de gouvernement.
2. Le fond de la politique
Le but de la politique est en Grèce celui d’assurer le bien...
tracking img