Cours de geopolitique sur l'europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1520 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMERCE INTERNATIONAL (GEOPOLITIQUE) R.I.C

Les Etats: acteurs contestés des relations internationales:

Intro:

Dans le cadre de la mondialisation, les Etats voient leurs prérogatives de plus en plus contestées en raison de leur intégration dans de grands ensembles continentaux (l’UE), et de l’octroi de pouvoirs plus larges aux régions (financiers, politiques, fiscaux etc..).
Le cas desEtats Européens est particulièrement révélateur:
Avec la construction euro (traité de Rome en 1957), on observe une montée en puissance des prérogatives supranationales aux dépends des « fonctions régaliennes » (sécurité extérieure: diplomatie, défense; sécurité intérieure: assurer l’ordre public, rendre la justice et battre monnaie).
Depuis 1992 (traité de Maastricht), le phénomènes’accélère. Le principe de la régionalisation qui consiste à donner des prérogatives multiples aux régions vide les Etats de leur substance car ces régions traitent de plus en plus avec les autorités supranationales de Bruxelles sans passer par la voie nationale.
Les prérogatives politico-économiques des régions s’additionnent aux textes européens favorisant les revendications ethnicistes, facteursd’éclatement des Etats.
Ces caractéristiques s’appuient sur des textes européens s’inspirant largement de la conception allemande de l’Etat Fédéral (Primauté des régions et promotion de l’ethno-régionalisme)

I) La Région, acteur clef de la construction européenne:

Le principe de la régionalisation, concernant à des degrés divers, les états de l’UE s’appuient sur le concept Allemand des Länder (unifiésdepuis Bismarck en 1871).
L’Allemagne a une tradition politique forte concernant les régions à haut degré d’autonomie par rapport à l’autorité centrale.
Cette tradition allemande remonte au Moyen-âge.
En revanche, dans la tradition française, la région ou plus exactement la province, comme cela était le cas dans la France de l’ancien régime, dispose certes de prérogatives fortes mais l’autoritésuprême de la province reste le pouvoir central (royal) par l’intermédiaire d’un intendant (sorte de superpréfet).
La disparition des provinces au profit des départements conduit à un centralisme poussé. Il faut attendre 1982 pour voir la réintroduction des régions dans le paysage politique français (loi Defferre).

A) Origines et Conséquences de la régionalisation:

De nombreux éléments ontposé les jalons, favorisant la régionalisation des Etats. Cependant, le lancement officiel de celle-ci à lieu en Mars 1996 par le gouvernement du Land de Basse-Saxe (dirigé par Gerhard Schröder, futur chancelier).
Après de nombreux travaux préparatoires, un groupe de travail lance la « recommandation 34 » en 1997, du rapporteur Allemand Peter Rabe, député du Land de Basse-Saxe, permettant leprocessus de régionalisation (charte européenne de l’autonomie régionale).
En revanche, le président de ce groupe de travail est l’espagnol ou plus exactement le Catalan Llibert Cuatrecasas .
Ce texte donne la primauté aux régions dans tous les domaines (politique, financier, fiscal…) avec la possibilité de traiter avec d’autres régions afin de créer de nouvelles entités territoriales unifiées:« Les Euro-Régions ».

Ces Euro-Régions consistent à créer à partir de différentes régions et de différents pays une entité territoriale nouvelle comme l’Euro-Région ’Pyrénées Méditerranée’ ou encore ‘Alsace-Pays de Bade‘. Ces réunions de régions ne sont possibles qu’avec la disparition des frontières nationales.
Qui plus est, les régions remettent en cause l’autorité des Etats car elles disposentde représentations régionales à Bruxelles court-circuitant l’autorité nationale. Il faut compléter le principe d’autonomie régionale par celui de la charte Européenne de l’autonomie locale du rapporteur allemand Galette (autonomie fiscale, politique… en faveur des collectivités locales).

B) L’association des Régions Frontalières Européennes (l’ARFE):

C’est un institut européen....
tracking img