Cours de monnaie et financement (gea)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 1 : MONNAIE ET CREATION MONETAIRE

A – LES FORMES ET FONCTIONS DE LA MONNAIE
I – LES FORMES DE LA MONNAIE DANS LE TEMPS
1 – LE BIMETALLISME OR ET ARGENT
Pièces en or ou en argent. Au cours légal = impossible de refuser la monnaie.
Limite : son volume est conditionné par la découverte or et argent. C'était un frein.

2 – LE BILLET DE BANQUE CONVERTIBLE
Simple reçu quiattestait que vous aviez déposer une certaine quantité de métal précieux à la banque. Avantage : plus besoin de transporter de grosses sommes pour le marchandage. Facilitation des échanges en sécurisant et en rendant ces derniers plus commodes.
Il y a plus de billet que de métal => début du crédit.

3 – LE BILLET DE BANQUE INCONVERTIBLE
Le billet devient inconvertible (1936). Au cours forcé =pas possible de demander l'échange ou le remboursement du billet contre du métal.

4 – LA MONNAIE SCRIPTURALE
C'est une monnaie dématérialisée. Jeux d'écriture dans les compte des banques. Monnaie mobilisée ≠ support (chèque, carte bancaire...).

DEFINITION INSTITUTIONNELLE DE LA MONNAIE
La monnaie est un actif accepté par tous les agents d'un territoire donné en règlement d'unetransaction ou en extinction d'une dette.

II – LES FORMES DE MONNAIE AUJOURD'HUI
Évolution de la monnaie dans le temps : évolution qui va vers la dématérialisation.

1 – MONNAIE FIDUCIAIRE
Pièces et billets.
Les pièces sont émises par le trésor public et les billets par la Banque centrale européenne (BCE). La BCE a le monopole de l'émission. ( Avant les billets en francs étaient émis par laBanque de France).

2 – MONNAIE SCRIPTURALE
Dépôts à vue détenus par les agents non financiers auprès des établissements de crédit. La monnaie scripturale est mobilisée grâce à des instruments de paiement, comme le chèque, la carte de paiement, la monnaie électronique.

III – LES FONCTIONS DE LA MONNAIE
1 – LE ROLE DE L'UNITE DE COMPTE
Instrument de mesure de la valeur des biens.Permet de réduire le nombre de rapport d'échange entre les biens, par rapport à une économie de troc = (n(n-1)/2). Dans une économie monétaire (n-1).

2 – LE ROLE DE MOYEN DE PAIEMENT
Pouvoir libératoire qui sert à régler un achat ou à éteindre une dette (=monnaie).

3 – LE ROLE DE RESERVE DE VALEUR
Capacité de préserver sa valeur dans le temps.
==> Seul le bien économique qui tient sestrois rôles peut être une monnaie.

IV – LA MESURE DE LA MONNAIE EN CIRCULATION
Ce sont les autorités monétaires qui mesurent la monnaie en circulation, la masse monétaire. Elle est mesurer par des agrégats.

Définition : On appelle agrégat l'ensemble des moyens de paiements détenus par les agents non financiers.
M1 : pièce en circulation; M2 : M1 convertible facilement en moyen depaiement (exemple : livret A, codevi, …)
Un agrégat monétaire a trois caractéristiques :
la fiabilité : dépend de la qualité
la représentativité : c'est-à-dire fidélité au concept de monnaie tel qu'il a été définit.
la disponibilité
B – LA CREATION MONETAIRE
Définition : La création monétaire consiste à accroitre la quantité de monnaie détenu par les agents non financiers.

I – LESMECANISMES DE LA CREATION MONETAIRE
1 – LA CREATION MONETAIRE AU NIVEAU DES ETABLISSEMENTS DE CREDITS
Ce sont eux qui crée 85% de la monnaie. La banque crée un dépôt. Les crédits font les dépôts (et non l'inverse). La création est scripturale. Le potentiel de création du système bancaire est illimité en théorie d'où la nécessité qu'il existe des mécanismes de contrôle de la création monétaire desbanques ( = politique monétaire).

2 – LA CREATION MONETAIRE DE LA BANQUE CENTRALE
Elle crée deux types de monnaies. D'abord fiduciaire car monopole de l'émission des billets. Ensuite scripturale en refinançant les banques commerciales.
L'ensemble de la monnaie crée par la banque centrale est appelé monnaie centrale ou base monétaire.
On trouve les billets et la monnaie scripturale de la...
tracking img