Cours distribution

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2409 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DISTRIBUTION

Etudier la distribution peut se faire sous différents points de vue qui vont se compléter :

• Celui du client : lui-même peut relever de 2 catégories :

- Type professionnel : une entreprise, un artisan, une collectivité (hôpital), une administration… L’utilisateur professionnel peut travailler de manière privilégier avec le commerce de gros.

- Le consommateur :un individu, un ménage, il achète de manière très dominante dans le commerce de détail, il achète à titre privé pour sa propre consommation. Etudier la distribution c’est étudier les structures, les techniques qui permettent d’accéder aux produits dont on a besoin.

• Celui d’un producteur : celui qui fabrique et qui a de la marchandise à écouler. Son point de vue :que fait-il ? Quelle décision prend-il  pour que son produit parvienne jusqu’à l’utilisateur final ? Ces décisions sont de nature marketing, on travaille sur les 4P.

• Celui des distributeurs : ils sont des intermédiaires entre le fabricant et le client final. Le nombre d’intermédiaires est très variable selon les choix et décisions marketing.

Les 3 points de vue se complètent. Seplacer du point de vue du distributeur c’est étudier un secteur d’activité diversifié en permanente évolution présent à l’international et qui recrute en privilégiant des diplômés de formation commerciale.

La distribution est un mot qu’on va différencier du mot commerce. C’est le mot au sens large du terme, c’est parler de l’écoulement d’un produit depuis son lieu de fabrication jusqu’à sonutilisateur final. Le commerce est plus restrictif car c’est l’activité de revente en l’état sans transformation de produit acheté à des tiers. Pour qu’il y ai commerce il faut un achat pour une revente.

Jusqu’en 2008 l’activité du commerce se répartie en 3 catégories :

- Commerce en détail (1.6 million de personnes, CA : 447 milliards € TTC)

- Commerce etréparation automobile (423 000 personnes, CA : 141 milliards TTC)

- Commerce de gros (emploi presque 1million de personnes, CA : 267 milliard € HT)

Le secteur du commerce en France a connu de grands bouleversements (1960-2009). De nouvelles formes commerciales sont apparues :

• La plus grande révolution est le développement des hypermarchés et supermarchés (2/3 des achats alimentaires desfrançais, 20% des produits non alimentaires).

• Evolution dans les dépenses de consommation, ce qu’il reste du revenu après la prise en compte de l’impôt et de l’épargne (1960 : 1/3 de la consommation du ménage français, 36% 1960 : 10% du logement 2004 : 13.7 % de la consommation 2004 : 25% du logement).

Les arbitrages et les postes ont fortement changé, des évolutionssensibles ont eu lieu, les taux des ménages ont augmentés, un passage de 11% en 1960 à 18% en 2007.

• La grande distribution c’est le regroupement des hypermarchés, des grands magasins, des grandes surfaces spécialisées (GSS) parfois des supermarchés.

Le commerce de proximité : il regroupe toutes les surfaces de vente qui permettent une fréquentation régulière voir quotidienne, souvent nonmotorisé par le client, c’est une fréquentation de quartier, centre ville, village. On regroupe certains types de point de vente (petit libre service, magasin d’alimentation générale, superette, supermarché (dans certains cas), hard discount alimentaire, convenions stores, type de magasin dans les stations service).

Chapitre 1 : Les grands magasins

I)Historique

• 1852 : Aristide Boucicaut ouvre un magasin sur Paris, Le Bon Marché (100m²).

Début du commerce moderne. Il met en place des choses toujours valable aujourd’hui.

Il va profiter de tout ce qu’il veut améliorer, son rêve est de créer un grand espace de vente, il demande à G. Eiffel de l’aider à faire un nouveau magasin.

A Boucicaut va mettre en place dans son...
tracking img