Cours Economie AES

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (2257 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 octobre 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
ECONOMIE AES
Cours du 11/09/2015 par Stephan Mussart

Problématiques : Qu'est-ce que l'économie ? Qui en sont les
acteurs ? Quels en sont les objets ?
Introduction :
Il existe deux types d'économies, l'économie normative et l'économie positive.
- L’économie normative fournit des prescriptions ou recommandations fondées sur des jugements de
valeur personnels. En économie normative, l'interrogationporte sur les valeurs que les individus
associent à une décision économique.

Exemple: Le gouvernement doit augmenter les dépenses publiques
- L'économie positive elle est basé sur des données et des faits, on étudie la conjoncture
économique pour trouver des solutions.
Pour faciliter les choses on suppose que les individus sont d'une rationalité absolue, c'est à dire
qu'ils n'ont pas decomportements déviants ou bizarre.
Pour les marchés financiers on présume de la même chose
Mais, on constate que cycliquement sur les marchés financiers (donc les bourses, Wall Street etc,
pas celle que l'on donne à la fac) il y à des crises, qui sont dues à une irationalité des marchés. (Au
lieu d'acheter ce qui leur semble bien, qui pourrait donner lieu à un bon retour sur investissements,
les acteursachètent selon ce que les autres font, cela gonfle les prix artificielement car quand la
demande augmente, le prix augmente aussi et cela donne lieu à une expansion inflationiste qui va
déséquilibrer le marché, ce qui donne naissance à une crise).
C'est ce que Keynes (John Maynard Keynes) va appeler : Psychologie des masses.

Partie 1 – Les grands courants de la pensée économique
Chapitre 1 –L'économie
L'économie provient du grec «Oikos» qui se traduit par administrer, régler et «Nomos» qui veut dire
maison.

Section 1 – L'activité économique
- Par définition, l'économie c'est administrer la maison, il faut donc gérer la maison, ce qui
économiquement, se traduit par gérer les biens de consommations pour subvenir au besoin de la
maison.

I – Les biens et les besoins
Avant de parler desbiens et des besoins il faut poser le concept de préférence, la préférence est une
fonction d'économie, plus exactement, une fonction d'utilité.
L'activité économique émerge des besoins des individus et les besoins à leur tour favorisent les
échanges. (Les échanges de l'époque était surtout des marchandises, de nos jours, les échanges
contemporains, en plus des marchandises se font sur des marchésfinanciers, on vend et achètent des
titres.)
La notion de besoin est lié aux biens de consommation et à leur demande cette notion est
aujourd'hui encore approfondie puisque certains chercheurs en économie travaillent sur des outils
permettant de lutter contre les inégalités et la pauvreté. Les économistes se sont par ailleurs inspiré
des philosophes afin d'élargir le concept de besoin et de bien deconsommation.
Par exemple, les biens premiers (concept de Jon Rawls) sont définis comme étant la santé, le talent
et la liberté.
L'activité économique est aussi tourné vers l'offre de biens et services c'est à dire l'organisation de la
production de biens et des facteurs de productions. (Les facteurs de production sont le travail et le
capital)
Enfin, l'activité économique dépend de la rareté desbiens dans une économie.
Le concept de rareté à été mit en avant par les économistes classique (XVIIIè et XIXè siècle) afin
de déterminer la valeur des biens et d'inciter la recherche de nouvelles forme d'organisation, la
rareté autorise la naissance d'une nouvelle activité par le progrès technique.

II – Les choix économiques
Il existe plusieurs théorie sur les choix. Tout d'abord nous verrons leschoix individuels.
«La richesse est la liberté de choix» (Citation de Sen)
Pour Sen (prix Nobel d'économie 1998), une personne est riche si elle dispose d'une grande liberté
de choix (on parle de choix, pas seulement de ce que l'on achète, mais de l'ensemble des choix),
cette théorie se base sur la préférence, d'ailleurs, en économie tout les choix individuels et sociaux
sont gouvernés par les...