Cours geo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2096 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 3 : L’EAU, ENTRE ABONDANCE ET RARETE
Introduction :
La consommation d’eau dans le monde a été multipliée par 5 en 50 ansen raison de la croissance démographique et des nouveaux besoins des populations. Or l’eau douce est une ressource très inégalement partagée sur terre. Plus d’un milliard d’êtres humains n’a pas accès à l’eau potable et l’approvisionnement ainsi que le traitementdes eaux usées ne sont assurés de manière satisfaisante que dans les pays riches
Quels sont les enjeux de l’eau à l’échelle mondiale ?
I-L’eau, une ressource mal partagée
Comment l’eau est-elle répartie dans le monde ? Comment se répartissent les ressources en eau par rapport aux besoins ?
1) La planète bleue
Les mers occupent 71% de la surface de la planète mais il s’agit d’eausalée. Les ressources en eau douce représentent 2,6% et 2%sous forme solide de la quantité d’eau présente sur terre. Une partie de cette eau est renouvelable grâce au cycle de l’eau, en théorie la quantité disponible est toujours la même. L’eau est abondante mais seule une partie de la population mondiale en profite. A L’échelle du planisphère, l’Afrique subsaharienne est la région qui ale moins accèsà l’eau potable. Aux autres échelles, les inégalités existe surtout à l’échelle locale.
2) Une inégale répartition de l’eau dans l’espace et dans le temps
A) Dans l’espace
Il y a un fonctionnement zonal ce qui veut dire que l’eau est inégalement répartie. En Espagne Le climat est doux et humide au nord-ouest et sec au sud. Le bilan en eauest positif seulement dans les régions tempéréesou au climat froid de montagne. En Andalousie et sur toute la côte, Le climat méditerranéen favorise des bilans en eau négatif ou critique.
B) Dans le temps
Il est très rare qu’il pleuve de façon régulière a part dans les climats tropicales humides ou équatoriales. Dans les autres climats cela dépend de saison et même dans ces saisons cela dépend des années. Les ressources en eau dans cesrégions varient donc en fonction du temps pouvant aller de surplus en eau à des sécheresses.
3) Des besoins en eau inégalement satisfaits
La disponibilité d’eau dans le monde est de 1800m3/habitant/an. Entre 1000 et 1700m3 on est en stress hydrique. 70% de l’eau sert à l’agriculture, 20% pour les activités industrielles et 10%pour la consommation domestique et urbaine. La consommation de l’eau aété par 10 en moins d’un siècle.
Les pays qui consomment le plus d’eau sont les Etats-Unis d’Amérique, l’Australie et la péninsule arabique. L’Europe reste un grand consommateur mais plus économe.
II-Maîtrise de l’eau et aménagement de l’espace.
Quels aménagements permettent de faire dace aux consommations croissantes des populations ? Quels sont leurs conséquences sur les territoires ?1) Les aménagements pour la maîtrise de l’eau
A) Les techniques traditionnelles
On peut capter l’eau par les fleuves en construisant des systèmes d’irrigations et on peut extraire l’eau des nappes phréatiques.
Nappe phréatique : Poche d’eau qui occupe une dépression souterraine qui est proche de la surface et qui se forme par les écoulements et les ruissèlements des eaux de pluie etsouterraines. Elle est facilement accessible et renouvelable.
Nappe fossile : Plus profonde et non renouvelable elle contient plus d’eau mais elle est accessible que par des forages profonds.
Une noria est une roue qui récupère l’eau près des rivières. Le chadouf est plus rudimentaire et consiste à remplir un seau avec un contre-balancement.
Quand il y a trop d’eau on peut drainer les zoneshumides et construire des digues
Une petite hydraulique est une technique d’aménagement d’eau qui peut être réalisé par les populations locales avec des moyens et des instruments limités et qui transforme l’espace de manière localisé.
B) Les techniques modernes
On ne se contente plus de puiser l’eau, on l’a purifie et on la stocke. On récolte les eaux usées, on les traite et on les...
tracking img