Cours histoire du droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 45 (11206 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Germanie : puissante confédérations guerrière : Francs, alamans, burgondes, vandales, Visigoths

I. L’influence romaine

A. Evolution de l’Empire

Rome intègre ses conquêtes dans le monde de la romanité
Edit de Caracalla : Citoyenneté à ts les habitants de l’Empire
Rayonnement IIe siècle. Frontières assurées par légion pr assurer paix, prospérité, sécurité. Maiséquilibre en réalité précaire. Arrêt des conquêtes : pertes de la main d’œuvre, appauvrissement de Rome.
Crise au IIIe siècle eco, morale et sociale ms srtt pol et institutionnelle très grave
Tribus germaines contenues à l’extérieur grâce à légions. Ms profite du désordre Arrêt s’infiltrer : alamans, francs.
Sursaut grâce à 2 empereurs au Ive : Dioclétiens et Constantin
Fin IVe : Empire divisé en2, 2 empereurs : Rome et Constantinople. Unité= fiction juridique

B. La situation de la Gaule au IVe et Ve siècle

Présence romaine très ancienne
Organisation administrative très hiérarchisée = reflet de la domination romaine
Avec crise en Occi, les cités perdent leur autonomie et tombent sous la tutelle des fonctionnaires impériaux Décadence de la ville. Naissance d’un nouveau cadreeco, la villa = grand domaine. Propriétaire protége petits paysans. Les maîtres accroissent leur richesse foncière et gagnent pouvoir pol.Ils vont s’allier aux barbares pou former les nouvelles équipes dirigeantes.

Ce ne st plus des gaulois mais des gallo-romain : idée romaine de citoyenneté, régis par droit romain.L’œuvre de Rome ne meurt pas avec chute de l’empire →Unification du mondeméditerranéen : 1 Etat avec des lois uniformes.
Les germains conservent en partie les lois et les institutions romaines .Elles restent un idéal.
Survivance de la langue latine et de la littérature

II. L’influence de l’Eglise

A.L’Eglise dans l’Empire

L’Empereur s’impose comme instrument des dieux.unification est nécessaire pour que s’impose le message chrétien
Pb : philosophie chrétienne encontradiction avec 2 fondements de l’empire romain : refus du culte impérial et société esclavagiste→persécution. L’empire est un empire qui repose sur l’inégalité et aussi sur une conception naturelle (libre et non libre) Devant la force et la puissance d’attraction des Chrétiens dans l’empire le pouvoir impérial a très vite compris l’appui qu’il pouvait trouver dans cette force qu’il neparvenait pas à éliminer. Changement de stratégie (au quatrième siècle on assiste à l’intégration de l’église dans le monde romain

Edit de milan en 313 pare Constantin, culte chrétien sera reconnu comme religion d'Etat par Théodose. L Empereur a tous les pouvoirs même religieux. 380 : révolution tous les sujets de l empereur doivent être chrétiens.
Fin quatrième siècle l’église va s’organiser, sedévelopper dans le cadre de l’Empire. Elle obtient donc un certain nombre de privilèges : PRIVILEGE DU FOR qui est le pouvoir de juridiction sur les clerc (échappe donc au pouvoir impérial). L’église, qui c’était développé dans les villes ne va pas échapper au mouvement général et donc se tourne vers les campagnes ; création des communautés rurales monastiques

B/ L indépendance de l église face al Empereur

Commence a trouver pesante la tutelle de l’empereur d’Orient qui n’hésite pas à s’intituler lui-même « évêque du dehors ». L’Empereur préside les conciles or et il intervient dans les affaires de dogmes. C’est pourquoi, un certain nombre de théoriciens du christianisme vont s’efforcer, au cinquième siècle, d’établir des distinctions pour faire échapper l’église à la domination dupouvoir impérial. Précise les limites du pouvoir politique, vont être conduit à distinguer les domaines du spirituel sur le temporel  Il y a un supérieur du spirituel sur le temporel. Mais surtout les penseurs chrétiens ne tiennent pas du tout à apparaître solidaire d’un régime politique de plus en plus menacé. Il lui refuse toute solidarité car le titulaire en place du pouvoir n’a pas été...
tracking img