Cours ifsi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2630 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UE.2.2.S1 – Cycle de la vie et grandes fonctions 20/09/10

Physiologie de l’appareil cardiovasculaire

I- Anatomie :

Généralités :

Muscle qui assure la progression du sang à l’intérieur des vaisseaux.
Situé dans le thorax :
➢ Entre deux poumons.
➢ Posé sur le diaphragme.
Pyramide triangulaire.

Les cavités cardiaques :

Muscle creux composé de deux étages :
➢Auriculaire.
➢ Ventriculaire.
2 systèmes en parallèle :
➢ Le cœur droit.
➢ Le cœur gauche.
Il existe donc en tout 4 cavités.

Les valves :

Auriculo-ventriculaires :
➢ Valve mitrale (entre OG et VG).
➢ Valve tricuspide (entre OD et VD).
D’éjection :
➢ Aortique (entre VG et aorte).
➢ Pulmonaire (entre VD et artère pulmonaire).

Structure du cœur : 3 tuniques :

Endocarde :mince membrane endothéliale qui tapisse l’intérieur du cœur.
Myocarde : muscle strié automatique qui assure la contraction proprement parlée.
Péricarde :
➢ Séreux (2 feuillets qui délimitent un espace de glissement).
➢ Fibreux (attaches du cœur dans le thorax).

Les faces du cœur :

Antérieure :
➢ OD et VD en vue latérale séparés par le sillon auriculo-ventriculaire.
➢ Gros vaisseauxqui partent en haut.
Inférieure reposant sur le diaphragme.
Postérieure :
➢ OG et VG en vue latérale.

Vascularisation du myocarde :

Artères coronaires.
Naissent des sinus de Vasalva.
Réseau gauche :
➢ Tronc coronaire gauche qui donne IVA (artère interventriculaire antérieure) et artère circonflexe.
➢ Marginales et septales.
Réseau droit :
➢ CD qui donne RVP (rétroventriculairepostérieure) et IVP (interventriculaire postérieure).
➢ Marginales et diagonales.
Réseau veineux abondant qui se jettent dans le sinus coronaire.

Réseau électrique :

Impulsion électrique dans le nœud sinusal :
➢ Sommet de l’OD.
Nœud auriculo-ventriculaire :
➢ Influx électrique des oreillettes aux ventricules.
Faisceau de His.
Réseau de Purkinje.

L’influx cardiaque nait du nœudsinusal par des cellules myocardiques « automatiques ».
Puis se propage à travers les voies de conduction.
Enfin, la diffusion de l’influx se fait par contigüité de cellule en cellule.

II- Physiologie :

Le cœur sert à assurer la circulation du sang à l’intérieur des vaisseaux…
Mais comment cela se passe ?

Deux systèmes :

Fonctionnant en parallèle :
➢ Circulation systémique, assuréepar le ventricule gauche.
➢ Circulation pulmonaire, assurée par le ventricule droit.
Ces deux systèmes sont cependant interdépendants.

Circulation pulmonaire :
➢ Recueille le sang non oxygéné dans l’OD.
➢ VD puis AP (artère pulmonaire).
➢ Microcirculation pulmonaire pour l’oxygénation du sang.
Circulation systémique :
➢ Recueille le sang oxygéné dans l’OG.
➢ VG puis sorte.
➢Diffuse le sang dans tous les organes nobles.

Fonction pompe :

2 temps au cycle cardiaque :
➢ Accueillir le sang : diastole.
➢ Ejecter le sang : systole.
75 battements par minute (environ 100 000 bat/jour).
Le but étant d’assurer un débit sanguin (discontinu).

Le travail cardiaque :

La contraction d’une cavité (systole) peut se résumer en une variation de pression.
Elle dépend de :➢ La contractilité.
➢ De sa capacité à se détendre.
➢ Des résistances périphériques (post-charge).
Volume d’éjection systolique :
➢ Quantité de sang éjecté par le ventricule lors de chaque systole.
➢ Différence entre le Volume Télé-Diastolique (VTD) et le Volume Télé-Systolique (VTS).
➢ Facteur primordial du débit cardiaque.
Débit cardiaque :
➢ Volume d’Ejection Systolique (VES) xfréquence cardiaque.

Déterminant du travail cardiaque :

Contractilité :
➢ Qualité intrinsèque du muscle.
➢ Remplissage cardiaque (loi de Starling = plus on étire une fibre myocardique et plus elle pourra se contracter par la suite).
➢ Facteurs pathologiques.
Pré-charge (remplissage) :
➢ Qualité intrinsèque du muscle.
➢ Volémie.
➢ Fréquence cardiaque.

Facteurs extrinsèques...
tracking img