Cours infirmier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2258 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Définition Soins infirmiers aux malades asthmatiques et allergiques
MAS Muriel 2011 D’après les PP de Mme FRATICELLI et M. LANET

• L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires. • Elle se manifeste par des crises de dyspnée sifflante, souvent nocturnes et réversibles, spontanément ou sous l'effet d’un traitement.

Les signes
La difficulté à respirer est liée à :• l’obstruction bronchique (contraction et augmentation de l’épaisseur des muscles qui entourent les bronches). • l’inflammation bronchique (œdème, afflux de cellules inflammatoires) et • l’hypersécrétion bronchique (sécrétion de mucus) participe aussi cette obstruction.

• Gêne respiratoire à l’expiration de façon intermittente, dyspnée • Sifflement (sibilants expiratoires ) : lié à unrétrécissement des bronches. • La dyspnée s'accompagne généralement d'un sentiment d'anxiété et ou d’ oppression thoracique • Toux qui devient grasse avec expectoration de mucus • Une crise peut durer de quelques minutes à plusieurs heures.

Diagnostic
• L’existence d’une dyspnée sifflante n'est pas suffisante pour faire le diagnostic d'asthme. • Tout ce qui siffle n’est pas toujours un asthme • Dépistage: débit expiratoire de pointe (DEP) ou peak-flow. • Evaluation précise par les EFR.

Paraclinique
• La gazométrie artérielle : pas systématique: hypoxémie, hypocapnie par hyperventilation Puis hypercapnie : signe de gravité +++: asthme aigue grave donc réa • Les EFR peuvent être normales en dehors des crises. Trouble ventilatoire obstructif • Saturation

1

Étiologie
• Terrain atopique(Allergies): principal facteur étiologique de l’asthme. • Le terrain génétique • Pollution atmosphérique • les médicaments (béta bloquants ,IEC) • RGO • Asthme d’effort • Stress hormones tabac • Virus

Traitement
• • • • Bronchodilatateurs anti-inflammatoires Anti leucotriènes les antagonistes des récepteurs de leucotriènes (Singulair®). • Le Xolair® première therapie ciblée contre les IgeTraitement
• il faut distinguer le traitement de la crise et le traitement de fond. • TRT de la crise : bronchodilatateurs (ventoline bricanyl aéromir), anticholinergiques (atrovent) local ou aérosol+ cortisone voie générale • TRT de fond : cortisone locale , Xolair et Singulair et bronchodilateur de longue durée d’action (sérévent foradil) ou association (sérétide symbicort) • DEP

Les effetsindésirables des bronchodilatateurs
• tachycardie, palpitations, tremblement des extrémités, céphalées ainsi que nervosité et anxiété • toux et rarement bronchospasme. • pour les anticho linergique sécheresse de la bouche • La voie orale peut provoquer des troubles du rythme cardiaque, une hypokaliémie et une hyperglycémie

Les surveillances infirmières
• Vérifier la bonne prise du médicament carun spray et ou un aérosol n’est pas un comprimé!! • Suivant le spray il existe aussi des techniques différentes dont la coordination main bouche n’ai pas toujours évidente. • De plus le malade tremble souvent…

Aérosol-doseur ou aérosol pressurisé

2

Aérosol doseur
1. Retirer le capuchon 2. Bien agiter l’aérosol 3. Expirer normalement et lentement par la bouche 4. Tenir l’embout del’aérosol dans la bouche en fermant bien les lèvres autour 5. Appuyer sur la cartouche pour libérer une bouffée tout en inspirant lentement et profondément par la bouche • Retenir sa respiration pendant au minimum 5 secondes

• Il faut apprendre à bien les utiliser. • Les fautes de manipulation les plus courantes sont: • Une mauvaise synchronisation (la pression sur le flacon n'est pas faite au bonmoment par rapport à l'inspiration). Mauvaise coordination Inspi, main bouche • La respiration n'est pas suffisamment retenue après l'inhalation (5 à 10 secondes). • Lorsque ces erreurs sont commises, une trop faible quantité de médicament atteint les poumons et le produit ne donne pas son maximum d'efficacité. • Une chambre d'inhalation est un réservoir en plastique qui retient le médicament...
tracking img