Cours philosophie politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2666 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Politique:

I) Qu’Est-ce que la Philosophie Politique?

Le mot politique parle grec, il vient de polis=cité, et la cité grecque (ex: Sparte, Athènes) est une ville Etat. En français, la politique désigne l'administration de la société, c'est-à-dire l'ensemble des activités grâce auxquelles les individus en société peuvent cœxister. La politique suppose des institutions et des lois.
Endémocratie, les lois sont l’expression juridique de la volonté du peuple.
Pour que la loi soit considérée comme légitime (contraire d’arbitraire), c’est-à-dire à la foi juste et fondée, il faut qu’elle possède une double universalité.
L’universalité du sujet légiférant et l’universalité de l’objet sur lequel porte la loi. C’est-à-dire que la loi doit partir de tous et porter sur tous, de sorte qu’ily ait isonomie: isos=égal et nomos=la loi. Égalité de tous devant la loi.
Donc en démocratie le sujet légiférant doit viser l’intérêt général et non particulier.
Les institutions politiques chargées de l’administration de la cité sont le gouvernement et la présidence de la république (= pouvoir exécutif). Pouvoir législatif=parlement (assemblée nationale + sénat). Pouvoir judiciaire=les jugeset l’ensemble de tribunaux.
Il y a le conseil constitutionnel qui juge de la conformité des lois par rapport à la constitution Française de 1958 et essentiellement la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen, et il y a aussi le conseil d’Etat.
A côté de la philosophie politique, d’autres disciplines étudient aussi la politique: la sociologie politique est l’anthropologie politique, lascience politique.
Comment délimiter les domaines de la science politique et de la philosophie politique?
Les sciences politiques sont des sciences.
La philosophie politique est de la philosophie.
Or, toute science commence par l’expérience, c’est-à-dire qu’elle commence par l’intuition sensible, l’observation d’un objet situé dans l’espace et le temps. Alors que la philosophie est a priori,indépendante de toute expérience, elle est une précompréhension ontologique.
Exemple: Platon dans République s’interroge sur la politique et sa question n’est pas « Quelle sont les institutions grecques? » mais « quel est le meilleur régime politique possible? », question purement rationnelle et a priori.

Historiquement, la philosophie politique est première (Platon et la République) et les sciencespolitiques sont secondes.

Les sciences politiques sont nées en réaction à la philosophie politique et à son abstraction. Malgré ce reproche d’abstraction, la philosophie politique qui a commencé avec Platon, et passée par Aristote, Machiavel, Rousseau jusqu’à John Rowls a toujours posé la question du meilleur régime qui n’est autre que celle de Platon. A quoi reconnaît-on une cité juste?Mais de nos jours, science politique et philosophie politique collaborent.

1) La question de la souveraineté.

Elle consiste à se demander à qui doit revenir le pouvoir politique, qui doit gouverner. A cette question, deux grandes réponses ont été données dans l’histoire qui correspondent à deux conceptions morales et politiques:
- Aristocratique, on la retrouve chez tous les philosophes grecs.De Platon à Aristote jusqu’aux Stoïciens (dont le fondateur est Zénon de Kition, mais aussi Epictète, Marc Aurèle, Sénèque, Cicéron). Cette conception repose sur trois convictions fondamentales:
1ère conviction fondamentale: Il y a une hiérarchie naturelles des êtres, qu’il s’agisse des plantes, animaux ou Hommes, c’est-à-dire que certains sont plus forts, plus beaux que d’autres. Il y a desqualités naturelle chez tous les êtres vivants mais inégalement réparties.
Mais le plus important c’est que l’ordre politique et moral doit selon les Anciens refléter les inégalités des êtres, c’est-à-dire que la cité juste doit être l’analogue de la hiérarchie constatée dans la nature. Pour nous Modernes, l’ordre politique et moral doit lutter contre les inégalités, mais pour les Anciens il y a...
tracking img