Cours science politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3452 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Première partie : Le pouvoir politique

I) Définir la politique

1. Usages courants

* Un usage normatif
Quand on parle de politique il y a assez souvent un usage normatif, c'est à dire qui correspond à un jugement de valeur. Ce jugement de valeur est en général très péjoratif.
Pour la population française la politique est un univers nauséabond. Les sondages font partie d'unesource d'information en science politique. Les 3/4 des français ont une mauvaise opinion des hommes politiques (le genre n'est pas mélangé, on parle d'homme politique pas de femme politique).

* Un usage descriptif
Ce terme renvoie à l’ensemble des affaires publiques (ex : port de la burqa affaire politique et pas religieuse). Il peut avoir 4 usages courants :
* La politique intéressel’ensemble de la société. C’est ce qui nous regarde tous.
* Le terme politique recouvre non pas l’ensemble de la société mais un petit bout de la société, c’est le groupe qui va aller conduire ce secteur de la société. C’est tous ce qui renvoie au fait de diriger, de mettre en œuvre des choix qui vont s’appliquer à un segment de la société.
* On utilise parfois le mot politique pour désignerles orientations elles mêmes, on fait référence aux valeurs particulières qui inspirent l’action des gouvernants. On peut parler de politique aussi pour désigner les moyens utilisé, dans ce cas là, la politique renvoie plutôt à la tactique ou aux techniques utilisés par le gouvernement pour orienter la société.
* Quand le mot politique désigne un segment très particulier de la société, unsegment qu’on appelle un secteur.

En réalité la différence entre usage descriptif et usage normatif n’est pas si simple. Un même terme peut prendre des sens très variables en fonction de son utilisation.

2. Usages savants

* Les tentatives de définition
Organisé en 3 axes, critères organiques, matériels et téléologique (renvoie aux buts). Les critères organiques vont essayer de répondreà la question du qui, les critères matériels à la question du comment et les critères téléologiques à la question du pourquoi.
* Critères organiques : approche dominante du point de vue juridique. L’approche du politique est souvent une approche institutionnelle. Pour les juristes orthodoxes, le politique c’est l’activité de l’Etat. Cette approche pose problème. On peut lui adresser plusieurscritiques. D’abord l’état n’est pas le tout du politique, il y a des phénomènes politiques qui sont déliés de l’activité de l’Etat (grèves…). A l’inverse il existe au sein de l’Etat des activités qui ne sont pas clairement politique. Cette approche revient à se polariser sur une figure historique très particulière de l’organisation des sociétés. C’est méconnaitre qu’il y a eu d’autres formesd’organisation que l’Etat. Les normes sociales ne découlent pas toutes de normes juridiques. Le politique se déploie un peu partout dans la société et ce qu’on essaye de faire en science politique c’est que le politique ne se résume pas au sens juridique et qu’il faut regarde cela dans le sens inverse les normes juridiques sont le produit du politique.
* Critères matériels : critère utilisé non paspar des juristes mais plus par des philosophes. Pour Platon et pour Aristote la politique se définie par sa finalité, c’est idée d’un bien objectif qui définirait la politique est une définition morale. De fait la philosophie politique telle qu’elle s’est développé jusqu’au XVème siècle était une philosophie morale. Pour Machiavel la politique c’est plus l’art de bien gérer la cité que l’art dese maintenir au pouvoir. Il dit que le maintient du prince au pouvoir est toujours compliqué et l’action du prince c’est pas simplement de bien gérer la cité et il dit aussi qu’il faut définir la politique à partir de la seule logique des moyens, c'est-à-dire à partir de l’ensemble des techniques qui permettent d’acquérir et de conserver le pouvoir. Pour Machiavel la finalité c’est la...
tracking img