Cours simmel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1135 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Simmel, La Philosophie de l’argent
Simmel : grand théoricien des sciences humaines, fondateur de la sociologie scientifique avec Max Weber
Il a rédigé son œuvre pendant 3 ans. Elle se décompose en deux grandes parties
* Partie analytique : déstructuration de l’argent (il remonte à la valeur de l’argent)
* Partie synthétique : restructuration (philosophie et sociologie)
Chaque partieest décomposée en 3 chapitres, eux-mêmes divisés en 3 sections
Structure de la partie analytique chapitres 1 et 2 :

Chapitre 1 : Valeur et argent
* Section 1 : théorie générale de la valeur : la valeur est le sacrifice que je suis prêt à faire pour obtenir l’objet donc la valeur n’est pas que l’utilité, elle n’est pas la rareté
* Section 2 : valeur d’échange : c’est l’étendue dusacrifice qu’il faut investir dans l’échange
* Section 3 :essence de l’argent
Chapitre 2 : la valeur substance de l’argent
* Section 1 : la mesure de la valeur : plus on est capable d’aller vers l’abstraction intellectuelle, plus l société est complexe -> progrès
* Section 2 : maintient entre la valeur matérielle et la valeur symbolique
* Section 3 : passage de l’argent à ladématérialisation du point de vue sociologique. Argent = médiation sociale, posséder de l’argent c’est avoir un droit sur la communauté. Confiance -> stabilité économique, économie fiduciaire apparente à la foi religieuse.
Etude du chapitre III, section 1 :« L’Argent dans les séries téléologiques »

1) Pulsions et fins
* Ensemble des moyens déployés pour parvenir à une fin
Etat denature(causalité) # état de culture(série téléologique)
Nature=animal=cause->effet Culture=homme=sujet->intéraction->objet
Selon Aristote l’animal fonctionne en binaire, l’homme en ternaire, et au dessus il y a Dieu qui n’est ni dans le temps ni dans l’espace
Seul l’homme est capable d’agir sur la nature. Plus il y a de moyens, plus on vit dans une société évoluée.
Le moyen est l’interactionentre la série causale et la série téléologique, il faut maitriser la chaine causale

2) Moyen et outil
Homme primitif # homme civilisé
Thèse : depuis le début de l’humanité, il y a eu une progression
Séries téléologiques de l’homme primitif A->B->C , très courtes. L’homme civilisé multiplie les moyens, étirement de la série. La technique permet de réduire les séries = progrès
Moyen =compréhension d’un phénomène naturel # Outil = pure création de l’homme, moyen absolu
P62 : il montre la place de l’argent : création la plus intelligente, outil absolu.
Société = échange, argent = aboutissement du progrès de l’homme, plus pur que la langue, car celle-ci son pays, une façon de pensée
L’argent est indifférent aux fins qu’il suit, il est neutre, aucune implication, il est dans toutesles séries téléologiques mais ne prend pas position
3) Valeur et richesse
Outil = symbole de l’humanité
L’homme fabrique des outils or l’agent est l’outil absolu donc l’argent est le symbole absolu de l’humanité
Idéal de l’outil = argent : omnivalence, polyvalent, choix, superadditum
L’argent a une valeur plus grande que toutes les marchandises qu’il peut acheter car il apporte le choix« vide sémantique de l’argent » : c’est l’individu qui apporte le contenu avec les fins qu’il choisit
Celui qui a l’argent a l’avantage. Valeur d’une somme donnée(objectif) = valeur de l’objet acheté+valeur de la liberté de choix(subjectif)
L’argent est intemporel «  je peux l’utiliser sans de voir l’utiliser »
Prépondérance de l’acheteur sur le vendeur : l’acheteur savoure cette liberté àdouble face : il est dans la nature humaine de vouloir etre supérieur + en donnant un pourboire j’affirme ma supériorité
Le système de l’argent représente la nature humaine. On ne peut pas moraliser le capitalisme puisqu’on ne peut pas moraliser l’argent.
4) Le superadditum de la richesse
Privilèges liés à la richesse : inégalité entre les rapports sociaux
On considère le travail...
tracking img