Cours sur la conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1413 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience

La notion de conscience est généralement utilisée pour qualifier les hommes, à la différence des autres êtres vivants, et même des animaux. La conscience serait un attribut spécifiquement humain, qui contribuerait à en faire un être à part au sein de la nature. Mais qu’est ce exactement la conscience ? La conscience serait elle une faculté de notre esprit ? Avoir conscience dequelque chose, est ce penser cette chose ? Etymologiquement, il semble que la conscience relève d’un savoir. Mais alors quelles en sont les caractéristiques ?

La conscience désigne la connaissance plus ou moins claire que nous avons de nos sentiments ou de nos actes. C’est aussi la connaissance de leur valeur morale. Il convient de distinguer l’aspect strictement psychologique de l’aspect moralde la conscience.

♦ CONSCIENCE PSYCHOLOGIQUE :

- La conscience spontanée : Elle accompagne toutes les pensées et tous les actes d’une personne et c’est par elle que pensées et actes sont tout simplement éprouvés.
- La conscience réfléchie : C’est grâce à elle qu’une personne se saisit elle-même comme conscience. C'est-à-dire consciente d’être consciente.

- La conscience de soi commefondement absolu selon Descartes :
Pour Descartes, on parvient à la vérité par le doute. Seule la conscience peut mettre un terme au doute. Car en doutant, on peut être certain d’une chose, c’est d’être conscient, et donc d’exister. Ainsi, pour lui, la conscience est « le moi », « l’âme », « l’esprit ». «  Une chose qui pense, qui doute, qui conçoit, qui affirme, qui veut, qui ne veut pas, quiimagine aussi et qui sent ». La conscience se pense comme distincte du corps, elle n’a pas besoin de ce support matériel pour exister. Mais si âme et corps apparaissent donc comme deux substances distinctes, ainsi que le découvre l’expérience intellectuelle du doute, il ne faut cependant pas en conclure que la conscience est logée dans le corps « ainsi qu’un pilote en son navire » : dansl’existence ordinaire, nous éprouvons l’unité de ces deux substances.

- La conscience de soi et conscience du monde 
L’analyse de la conscience de soi ne peut être dissociée de celle de la conscience du monde. C’est dans le même mouvement que je perds conscience de moi-même et ce de ce qui m’entoure, par exemple lorsque je m’endors. Inversement, reprendre conscience, c’est revenir simultanément à soiet au monde.
Il faut, explique Sartre, dénoncer les illusions de la vie intérieure de l’âme, renoncer au mythe de l’intimité, puisque la conscience n’a pas de « dedans ». La critique de Sartre de la conscience nous interdit de concevoir celle-ci comme une chose parmi d’autres : La conscience « existe » comme liberté radicale. En ce sens, cette critique prolonge encore la problématique ouverte parDescartes, chez qui le doute méthodologique révèle au sujet la puissance de la liberté de l’âme ou conscience.

- La conscience en question :
Aux philosophies qui posent d’emblée une prééminence de la conscience, il convient d’opposer celles qui s’efforcent de la réduire.
Les psychologies matérialistes conçoivent ainsi la conscience comme un épiphénomène, le reflet du corps, une réalité sansautonomie véritable. C’est en particulier l’avis de Nietzshe, qui observe : «  Si j’ai quelque unité en moi, elle ne consiste certainement pas dans mon moi conscient, dans le sentir, le vouloir, le penser ; elle est ailleurs, dans la sagesse globale de mon organisme, occupé à se conserver, à assimiler, à éliminer, à veiller au danger ; mon moi conscient n’en est que l’instrument ».
Marx prolongecette vue en observant que non seulement «  ce n’est pas la conscience qui détermine la vie, mais la vie qui détermine la conscience » mais surtout que «  la conscience est d’emblée un produit social ».
De même Freud, fondateur de la psychanalyse, souligne les illusions dont est producteur la conscience lorsqu’elle méconnaît le sens et l’importance des forces physiques inconscientes qui, en...
tracking img