Cours sur les tissus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1312 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Étude des tissus
Introduction Le corps humain contient 4 grands types de tissus : – Épithélial (épi = dessous, thélê = mamelon). – Conjonctif. – Musculaire. – Nerveux C'est le premier niveau d'organisation cellulaire, elles vont s'assembler ensemble pour former des tissus. Elles ne sont pas faite pour vivre seul. Les tissus s'assemblent pour former des organes. Le tissu épithélial Propriétésmultiples car tissus en situation intermédiaire : – Revêtement : kératinocytes de l'épiderme. – Absorption : entérocytes de l'intestin. – Sécrétion : cellule glandulaire. – Sensoriel : cellules neuro Épithélial bourgeons du goût. Barrière sélective cela implique une cohésion cellulaire. Communication entre les cellules intercellulaires se sont les systèmes de jonction. Transépithélial ce sont lesmessages intracellulaires. Polarité possible grâce aux éléments du cytosquelette. A quoi ressemble un épithélium Chaque cellule est composé d'un noyau. La partie supérieure est le secteur apical (milieu extérieur), la partie inférieure est le secteur baso-latéral (milieu intérieur). Définition Constitué d'un ensemble de cellules exerçant la même fonction ou le même groupe de fonctions. Les cellulessont juxtaposées sans interposition de substances intercellulaires. Ils ne sont pas vascularisés, les apports nutritifs sont ici du tissu conjonctif sous-jacent. La cohésion de l'épithélium est assurée par des systèmes de jonction intercellulaire particulier. Les épithéliums forment des barrières séparant des compartiments ils régulent ainsi l'homéostasie. Les cellules comportent aussi desrécepteurs, transporteurs canaux protéine de transduction du signal. La mise en place de cette polarité tient compte des milieu extérieur.

Les pathologies épithéliales sont très nombreuses




Pathologie de l'épiderme : – Maladie bulleuse (comprendre l'adhésion épithéliale sur mésenchyme). – Eczéma. – Psoriasis. – Brûlures. Pathologie des membranes de filtration : – Membranes du glomérulerénales (le rein peut devenir non fonctionnel). – Membrane de l'alvéole pulmonaire : barrières alvéo-capillaires.

Épithélium de revêtement Classification
– – –

Nombre de couches de cellules. Forme des cellules. Différenciation apicale.

Différentes formes
– – –

L'épithélium pavimenteux : cellules aplaties formant un pavage. L'épithélium cubique : cellules aussi hautes que larges. Épithéliumprismatique : cellules allongées.

Différenciation apicales
– – –

Cellules ciliées. Cellules à plateau strié. Cellules à stéréocils.

Études microscopiques On distingue deux types d'épithélium de revêtement selon le nombre de couches cellulaires : – L'épithélium simple : une seule couche cellulaire. – L'épithélium stratifié : plusieurs couches superposées. Les cellules épithéliales sontparfois porteuses de prolongements mobiles tels que des cils vibratiles, des flagelles, une bordure en brosse ou un plateaux striés. Cellules importées de l'épiderme




Les mélanocytes : cellules contenant un pigment brun foncé ou noir (mélanine). Chez l'homme, les mélanocytes se trouvent surtout dans le derme, la couche basale de l'épiderme. Elles ont pour rôle de protéger l'ADN contre lesrayons (UV). Les cellules de langerhans : zone grise ou jaunâtre, irrégulièrement distribué au sein du tissu pancréatique, et abondamment vascularisées. Les îlots de langerhans sont constitués essentiellement de deux types de cellules : les cellules alpha (cellules A) qui secrète le glucagon. Les cellules bêta (cellules B) qui secrète l'insuline.

Physiopathologie Équilibre parfait entre ladestruction et la prolifération. Durée de vie 15 à 30 jours pour une cellule. La différenciation kératinisation (c'est le processus par lequel les cellules des couches superficielles de l'épiderme s'imprègnent de kératine et acquiert ainsi une grande solidité) au niveau de l'épiderme. Exemple : Hyperacanthose = eczéma. Brûlure : on distingue quatre degrés de brûlure : brûlures au premier degré,...
tracking img