Cours sur les totalitarismes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4060 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Europe face aux totalitarismes et à la montée des périls
Négationnisme :
Le négationnisme est la position de ceux qui nient, contestent ou minimisent la réalité du génocide des Juifs par le régime nazi d'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Il consiste notamment à prétendre que l'existence des chambres à gaz et la volonté de persécution relevaient d'un mythe. Son but estprincipalement de réhabiliter le nazisme. La démarche du négationnisme se caractérise par l'utilisation d'une méthodologie partiale et malhonnête, réalisant la sélection, la dissimulation, le détournement ou la destruction d'informations corroborant l'existence du génocide alors que les faits ont été indubitablement établis. En outre, ses motivations ne sont pas uniquement la recherche des faits historiques,mais cachent des arrière-pensées politiques ou partisanes. Le terme "négationnisme" a été créé par l’historien Henry Rousso en 1987 afin d'éviter l'ambiguïté avec l'utilisation inadéquate du mot "révisionnisme" par ceux qui niaient la réalité du génocide. L'expression publique du négationnisme est sanctionnée par la loi dans de nombreux pays. Une résolution de janvier 2007 des Nations Uniescondamne la négation du génocide des Juifs par le régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. Par extension, le mot négationnisme est utilisé pour la négation d'autres crimes historiques (Arménie, Rwanda, Cambodge…).

Révisionnisme :
Le révisionnisme désigne l'attitude critique de ceux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'uneopinion couramment admise en histoire, ou même de faits établis. Le révisionnisme est une démarche naturelle de l'historien consistant à réviser en permanence le savoir historique, tout en utilisant les règles et méthodes scientifiques du métier. En se basant sur un apport d'informations nouvelles, sur un réexamen des sources, il propose une nouvelle interprétation de l'histoire. Le terme a été, àl'origine, employé pour la remise en cause des conclusions rendues au sujet de l'affaire Dreyfus et pour demander la révision de son procès. Le révisionnisme a plus particulièrement désigné la position de certains communistes qui étaient convaincus de la nécessité de réviser la doctrine marxisteavec l'évolution politique, sociale ou économique de la société, en remettant en cause une partie desthèses révolutionnaires et en s'écartant de l'orthodoxie marxiste-léniniste. C'est ainsi que le Parti communiste français fut traité de révisionniste par ceux-là mêmes qu'il qualifiait de gauchistes. De nos jours, le révisionnisme désigne, à tort, une tendance à remettre en question les atrocités du nazisme dans les camps de concentration et à minimiser, voire à nier, le génocide des juifs. Ilconvient, dans ce cas d'utiliser le mot "négationnisme".

I/ Des partis fascistes prennent le pouvoir
1. « Et l'Italie devint fasciste... »

Benito Mussolini : Homme politique italien, d'abord militant socialiste, il fonde en 1919 ses
premiers faisceaux de combat (groupuscules d'extrême-droite). Ces faisceaux, rapidement puissants, sont les ancêtres du parti fasciste dont Mussolini devient le chef(le « Duce »). Apparaissant comme une solution à la crise qui touche l'Italie, Mussolini est soutenu par la Bourgeoisie. En 1922, le succès de la marche fasciste sur Rome amène le roi à confier le pouvoir à Mussolini. Dès 1924, ce pouvoir devient dictatorial. Il s'illustre par la conquête de l'Éthiopie en 1936, par l'alliance avec l'Allemagne nazie (l'Axe Rome-Berlin), et par l'engagement dans laguerre en 1940 au côté d'Adolf Hitler et des nazis. Mais la guerre est un désastre pour l'Italie. Mussolini est arrêté sur ordre de certains dirigeants fascistes en juillet 1943. Libéré en septembre 1943 par les nazis, Mussolini tente de reprendre le pouvoir, en vain. Arrêté le 27 avril 1945, cette fois par des militants anti-fascistes, il est fusillé le lendemain (28 avril 1940)

Victor...
tracking img