Cours - terminale l - philosophie - l'existentialisme est un humanisme - commentaire sur l'oeuvre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 24 (5884 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 26 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’existentialisme est un humanisme – Commentaire sur l’œuvre

Premier paragraphe et introduction :
En premier lieu , les critiques marxistes qui reprochent à Sartre quiétisme et subjectivisme. Le quiétisme fait référence à une doctrine religieuse , représenté par Fénelon en 1697. Il explique que si l’âme veut trouver dieu , elle doit rester dans la contemplation , elle ne doit pas sedisperser dans l’action. Par extension , on va appeler quiétisme toute philosophie qui minimise l’action au profit de la contemplation. Pour les marxistes , c’est le désespoir qui entraîne le quiétisme. La deuxième critique des marxistes porte sur le subjectivisme. Ce serait le retour à une subjectivité indépassable qui irait à l’encontre de la solidarité humaine. Il se justifie par le cogito cartésien.Mais le cogito sartrien est différent du cogito cartésien, car il y a les autres. Il qualifie ce cogito de préréflexif. Cela signifie qu’il rend la réflexion possible. Il met son cogito avant cogito cartésien. Il y a un cogito préréflexif qui est la condition du cogito cartésien. Ce cogito préréflexif , est la pensée comme subjectivité d’une conscience immédiate et intentionnelle.
Lescatholiques reprochent à Sartre qu’il n’y est pas de valeur dans sa théorie philosophique. C’est l’idée de la strict gratuité qui va gérer les catholiques. Mais Sartre ne dit pas qu’il n’y ait pas de valeurs , elle dit que les valeur sont choisies. Sartre y répond par la morale de l’engagement.

Deuxième paragraphe :
Ce 2ème paragraphe parle des reproche du quiétisme et du désespoir. On lui reproche demené une philosophie du désespoir , causant une à l’inaction. Ceci mènerait même à la contemplation , qui serait une sorte de luxe , attisant la critique communiste.

Troisième paragraphe :
Ce 3ème paragraphe évoque la critique des catholiques , qui lui reproche de ne montrer que le mauvais côté de la vie humaine , d’avoir oublié ce qui est beau dans la vie humaine. Il revient sur lesreproches marxistes qui disent que puisqu’il part de la subjectivité , il n’y aurait pas de place pour la solidarité humaine.

Quatrième paragraphe :
Dans le 4èmeparagraphe , il énonce la 3ème critique qui est encore un reproche chrétien. Cette 3ème critique consiste à dire que l’existentialisme nie la réalité et le sérieux des entreprises humaines : tout est alors possible et rien n’est condamnable.Cinquième paragraphe :
Le 5ème paragraphe annonce que les critiques qu’il vient d’exposer seront rejetées. Il va donner le titre et le justifier. Il remarque que le mot humanisme risque de surprendre , car le sens commun pense le contraire de l’humanisme. Pour justifier le titre , il donne une première ‘’ définition ‘’ de l’existentialisme. Elle est cependant vague. Elle met l’accent surl’intérêt de l’existentialisme. Il va revenir par la suite sur le reproche du pessimisme. Certains assimilent existentialisme et naturalisme. On peut même remarquer qu’ à l’époque de Sartre , le mot existentialisme va rentrer dans le vocabulaire commun , connotant de la laideur ou de la vulgarité. Il va répondre en essayant de définir le terme technique et philosophique de l’existentialisme et il varépondre aux critiques pessimistes , en montrant que l’existentialisme est au contraire une doctrine optimiste.
L’existentialisme serait naturaliste car elle montrerait la vie sans cacher les horreurs . Il voit dans cette critique une profonde contradiction. Il est curieux de lui reprocher d’être naturaliste , car s’il l’était, il montrerait la réalité. On ne pourrait donc lui en faire lereproche. Il faudrait donc reprocher à la nature d’être mauvaise et pas à Sartre de le montrer. Les gens sont de plus choqué par l’existentialisme mais Zola ne les choque pas et ils tiennent les proverbes comme moral.
Les gens ne sont pas choqué par le naturalisme de Zola mais ils reprochent à l’Existentialisme d’être naturaliste. Ce qui ne les choque pas chez Zola est le fait que les horreurs sont...
tracking img