Cours xviiie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 71 (17741 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Brandbourg, principauté du saint empire, dont le prince est à vienne est composé de princes électeurs, qui élisent l’empereur, l’électeur de Brandbourg est un prince électoral.
L e Baron de Pollinitz est un fils d’officier. La dynastie des Habsbourg prendra fin en1918. Sa marraine est l’électrice de Brandbourg, sa mère veuve se remarie avec le ministre des affaires étrangères, qui lui laisseune important fortune, il passe son enfance à la cour du prince électeur, il fait des intrigues à la cour. En 1708 il participe à la bataille d’Oudenarde (lorsque l’Europe coalisée attaque Lille) Il faudra attendre 1792 pour voir des troupes sur le terrain français. Il s’est illustré. En 1712 il est à Versailles, il raconte avec détails ce qu’il voit, il tombe amoureux d’un comédienne qui leruine, il se convertit au catholicisme, lorsque le roi apprends qu’il s’est convertit, son roi l’oblige à partir. En 1732 il vend des mémoires à un libraire Parisien. Ce livre a connu du succès. On ne sait pas dans quelles conditions il a été écrit, ce ne sont pas des vieux souvenirs, c’est un homme jeune qui l’écrit, son caractère aventurier, ses déboires expliquent qu’il ai vu un intérêt àl’écrire. Il publie en français. Les éléments du contexte sont internationaux. La paix est revenue lors des traités d’Utrecht et Bade. La prudence de Dubois a permis de sauvegarder la paix.
Le premier danger vient de l’Espagne, Philippe V d’Espagne est marié avec une princesse Italienne., elle veut que son fils ai des terres en Italie. Philippe V ne respecte pas les closes du traité d’Utrecht. Ellecherche à caser son fils Don Carlos. Gibraltar en 1704 est tombé aux mains des Anglais. L’Espagne ne s’en remet pas et elle veut reconquérir Gibraltar.
Le deuxième danger est celui des rivalités commerciales croissantes, entre les Anglais et les Pays-Bas Autrichiens (possession de l’empereur du saint empire). C’est une zone commerciale extrêmement riche, en Angleterre les élites négociants sontreprésentés au parlement, ils font pression sur le roi. Ostande : compagnie commerciale. En 1727 L’Espagne assiège Gibraltar et demande l’aide du saint empire. Philippe V est l’oncle du roi Louis XV, c’est l’alliance familiale. (si on ne s’allie pas avec l’Espagne on peut s’allier avec l’Angleterre). La politique de Fleury est fondée sur les équilibres (bonne entente avec l’Angleterre) préserver lapaix avec l’Angleterre. Sa politique consiste à ne fermer la porte à personne, être ami avec tout le monde. En 1729 alliance Espagne, France, Angleterre. Les Français, et les Anglais règlent leurs problèmes. Don Carlos accès à Parme et Plaisance. L’empereur signe le traité de Viennes le 16 mars 1731, par ce traité l’Angleterre reconnait la « pragmatique sanction » l’empereur à un problème : ladignité impériale est restée dans sa famille, et il n’a pas encore de fils, il a une fille. Il veut donc faire reconnaître les droits de sa fille. Le roi d’Angleterre se met d’accord avec l’empereur, il reconnait la pragmatique sanction, et l’empereur annule la compagnie d’Ostande.
1er critique des adversaire de Fleury
2 la politique de Fleury met la France en valeur sur la scène européenne
3rivalités commerciales anglo/autrichiennes
4 ambitions espagnoles sur l’Italie
5critique des Français trop belliqueux et versatiles
L’auteur dresse le tableau des oppositions que les choix de Fleury suscitent. Il entend défendre la politique du cardinal de Fleury., qui apparaît comme la garantie d’un équilibre européen.
Dans un premier temps 1 pacifisme bienvenu (a les critique émises contre lecardinal de Fleury b une paix blâmable car déshonorante et coûteuse puis la guerre inutile) puis une grande puissance au cœur de l’Europe (a une France courtisée par ses voisin b une France impliquée dans des rivalités commerciales c les embarrassantes ambitions espagnoles) et enfin le royaume de France vu par un baron allemand ( a la réponse à la question : les adversaires de Fleury : les...
tracking img