Cours d'anthropologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1846 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Anthropologie culturelle

Le cours vise à promouvoir la connaissance des univers culturels différent des nôtre, à prendre conscience de notre ethnocentrisme et à développer une attitude d’esprit qui permettre la compréhension, le rapprochement et le dialogue.

Le mode de vie des romes nous fait peur car ils sont différents. Lutter cintre le racisme, c’est lutter contre l’indifférence despersonnes. Travail permanent de questions. Il faut savoir dépasser le racisme et s’enrichir avec les autres.

Les romes se construisent des parois de protection imaginaire contre les personnes.

• Le contenu :

- L’anthropologie pourquoi faire : définition de l’anthropologie

- Analyse de la notion d’altérité

- Analyse du mythe raciste, du mythe de la supériorité culturelle,du mythe de la rationalité occidentale

Pratique irrationnelle : se comporter en façon de son signe astrologique, la superstition, se soigner avec des plantes alors qu’on a des médicaments, rouler en ville avec un 4x4 pour montrer son statut social (personne riche – le symbole qui l’affirme).

- Analyse du concept de culture : rôle de l’éducation, définitions, la culture réelle et laculture idéale,…

- Analyse du fait culturel et des sociétés

- Analyse de la notion de don

1) Etymologie de l’anthropologie :

C’est d’origine grecs : « anthrôpos » = être humain et « logos » = parole, discours (textuel ou parlé).

L’anthropologie est « la science de l’homme ». Elle a pour objet d’étude l’homme et les groupes humains. L’anthropologie physique aborde l’homme entant qu’être biologique. L’anthropologie sociale et culturelle, c’est l’étude de la vie des hommes en société.

2) Sociologie et anthropologie :

La sociologie et l’anthropologie sont des sœurs presque jumelles. A leur différenciation, - toute relative et qui n’a jamais empêché une large communication – il n’y a, à la vérité, aucun fondement épistémologique sérieux. C’est leur histoireseulement et celle de maintenant qu’on va permettre de différencier. L’anthropologie vient de la Renaissance.

3) Sociologie :

Durkheim est le père de la sociologie (fin 19ème). Comme science générale des sociétés, du social en général, mais en se situant dans la perspective des sociétés modernes. La révolution industrielle a entrainé l’exode rural (les paysans partent de la campagne et vonttravailler dans les villes) et donc, il y a une forte concentration dans les milieux urbains.

Energie colossale + machine à vapeur ce qui va changer la société. Il y a un énorme changement, on va vers l’industrialisation dans le monde entier. Changement culturel profond : ferme => industrie

Pouvoir patriarcal assez fort, phénomène social puissant. Le capitalisme va se construire sur cetterévolution industrielle. Profit + accumulation d’argent pour soi.

4) Anthropologie :

L’anthropologie ou ethnologie a manifesté également l’ambition d’être la science générale de la société, voire la science globale de l’homme.

Depuis la Renaissance (14ème siècle) et la découverte de la colonisation par les européens de leurs mondes extérieurs, l’anthropologie s’inscrit dans la perspectivede la diversité des sociétés et des cultures humaines, surtout l’occident. Elle s’est constituée comme la science des sociétés.

5) Anthropologie physique :

Fin 18ème siècle, un sens naturaliste comme équivalent d’une science naturelle de l’homme contre la théologie régnante et les préjugés métaphysiques traditionnels. Elle s’est imposé au 18ème siècle, « celle qui constitue pour ainsidire la zoologie de l’espèce humaine ». Elle est élaborée par des médecins anatomistes et physiologistes, tend à expliquer tout le social par la biologie. Particulièrement active en France, puis discréditée car mesure le crâne des gens et décèle la couleur de la peau afin de distinguer de hiérarchiser les races.

6) Boula Matari :

Boula Matari (=casseurs de pierres), chronique des années...
tracking img