Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (636 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Baudelaire

Charles Baudelaire naît à Paris en 1821. Il perd son père à l’âge de six ans. Il mène une vie marginale et de bohème dans le Quartier latin.
En 1841, il séjourne à La Réunion et, enrentrant à Paris en 1842, écrit ses premiers textes.
En 1857, suite à la publication des Fleurs du Mal, Baudelaire est attaqué en justice pour « immoralité » et condamné. Plusieurs poèmes sontretirés du recueil et l’auteur doit payer une amende. Baudelaire, affecté, sombre dans la misère ainsi que dans la maladie. Baudelaire est frappé en 1866 d’un malaise qui le rendra paralysé et aphasique.Il meurt en 1867.

Biblio :
• Du vin et du haschisch (1851)
• L'Art romantique (1852)
• Les Fleurs du mal (1857)
• La Chevelure (1861)
• Petits poèmes en prose ou Le Spleende Paris (1869)
• Mon cœur mis à nu (1864)
• Curiosités esthétiques (1868)
Les Fleurs du mal
C’est l’une des œuvres les plus importantes de la poésie moderne, empreinte d’une nouvelleesthétique où la beauté et le sublime surgissent, grâce au langage poétique, de la réalité la plus triviale et qui exerça une influence considérable sur d’autres auteurs. Le poète divise son recueil ensix parties : Spleen et idéal, Tableaux parisiens, Le Vin, Fleurs du mal, Révolte et La Mort. Il y a un premier poème, qui sert de prologue, appelé Au Lecteur.

L'aube spirituelle
Quand chez lesdébauchés l'aube blanche et vermeille
Entre en société de l'Idéal rongeur,
Par l'opération d'un mystère vengeur
Dans la brute assoupie un ange se réveille.

Des Cieux Spirituels l'inaccessibleazur,
Pour l'homme terrassé qui rêve encore et souffre,
S'ouvre et s'enfonce avec l'attirance du gouffre.
Ainsi, chère Déesse, Être lucide et pur,

Sur les débris fumeux des stupides orgies
Tonsouvenir plus clair, plus rose, plus charmant,
A mes yeux agrandis voltige incessamment.

Le soleil a noirci la flamme des bougies ;
Ainsi, toujours vainqueur, ton fantôme est pareil,
Ame...
tracking img