Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2405 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOCIETE NATIONALE D’EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX (SONEDE)

GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE

Présentée par : Mohamed Ali Khouaja
(Président Directeur Général – SONEDE/TUNISIE)

Les Séminaires du Monde Méditerranéen

IPEMED OIEau Plan Bleu Les enjeux de l'eau en Méditerranée
PARIS, 12-14 Novembre 2009

1

1

Sommaire

I

–L’eau en Tunisie

II – Politique de l’eau en Tunisie III – Concept de la gestion de la demande IV – Programme de la SONEDE en matière de gestion de la demande et de l’économie de l’eau V – Gestion de la demande en eau pour l’usage domestique

VI – Gestion de la demande en eau pour l’usage Touristique VII– Conclusion générale

2

I- L’eau en Tunisie
I.1- Les ressources potentielles en eauLes

ressources

en

eau

de

la

Tunisie

sont

limitées

et

inégalement reparties dans le temps et dans l’espace. La pluviométrie moyenne annuelle varie de moins 100 mm au Sud à près de 1500 mm au Nord.
3

I- L’eau en Tunisie
I.1- Les ressources potentielles en eau (souterraines/surface)

Eaux de surface Eaux souterraines 2140 Mm3 (44%) 2700 Mm3 (56%)

Dotation eneau : 450 m3/hab/an en 2008 315 m3/hab/an en 2030
4

I- L’eau en Tunisie
I.1- Les ressources potentielles en eau (répartition générale)

(Millions de m3)

Nord Eaux de surface Eaux Nappes phréatiques souterraines Nappes profondes Total 2185 388 285 2858

Centre 290 237 220 747

Sud 225 115 895 1235

Total 2700 740 1400 4840

Source : Ministère de l’Agriculture et des Ressourceshydrauliques (2008)

5

I- L’eau en Tunisie
I.2- Utilisation et Qualité de l’eau L’utilisation de l’eau en Tunisie est répartie comme suit : 83% des ressources utilisées sont destinées à l’Agriculture. 17% des ressources utilisées sont destinées à l’eau potable pour les usages : domestique, industriel, touristique… La qualité de l’eau est variable, et la salinité admise pour l’eau potable estaux environs de 1,5g/l : 70% des eaux superficielles (Salinité ≤ à 1,5 g/l). 25% des eaux souterraines (Salinité ≤ à 1,5 g/l). 50% des eaux souterraines (Salinité entre 1,5 et 5,0 g/l). 25% des eaux souterraines (Salinité supérieure à 5,0 g/l).

6

I- L’eau en Tunisie
I.2- Utilisation et Qualité de l’eau

93 %
de la population desservie par la SONEDE bénéficie d’une eau potable conformeaux normes Tunisiennes de qualité (NT 09.14) Salinité < 2500 ppm, Sulfates< 600 ppm, Dureté < 100 °F
Salinité en mg/l E S 0 - 1000 1000 - 1500 1500 - 2000 2000 -2500 > 2500
7

N W

I- L’eau en Tunisie
I.3- Principales causes de la rareté de l’eau

L’érosion

:

Le

manque

de

végétation

favorise

le

ruissellement de l’eau au moment des pluies emportant les sols fertileset surtout limite l’infiltration des eaux. Le climat : Le climat semi-aride de la Tunisie, où les pénuries conjoncturelles d'eau sont toujours possibles, est le facteur le plus important de la rareté de l’eau. L’accroissement de la demande en eau : Conséquence directe du développement urbain et économique notamment des secteurs agricoles, industriels et touristiques
8

I- L’eau en TunisieI.4- Coût de l’eau La mobilisation des ressources : le coût des infrastructures de mobilisation des eaux de surface est de plus en plus élevé (sites difficiles et volume de plus en plus réduit des barrages). Quant aux eaux souterraines leur exploitation devient de plus en plus coûteuse du fait que l’on a recours à des nappes de plus en plus profondes. Le transport de l’eau : adductions longues duNord vers le Centre et le Sud du fait que le Nord de la Tunisie est mieux pourvu en eau de bonne qualité, ces eaux servent souvent à faire des mélanges avec les ressources locales de moindre qualité pour pouvoir satisfaire les besoins. Le traitement et le dessalement : procédés incontournables pour assurer la desserte d’une eau propre, saine et de bonne qualité (énergie, équipements coûteux et...
tracking img