Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1160 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cours de français
Etude d’un extrait du discours de beatty p 90-91
1er partie : de « heureusement les toques dans son genre sont rare » jusqu’ a « tout ce que je réclame c est de la distraction »
C’est moment ou Montag met le feu a des livres et à la rencontre de Clarisse. Montag prend un livre. Et arrive pu à aller au boulot. Beattty meurt mais on ne sait pas part quoi.
Problématique :le texte interroge sur le bonheur que peuvent connaitre les habitants de la ville de Beatty ?
1) Un faux bonheur
-donner aux homes l’impression qu’ils pensent  sur information :
Hyperbole : « bourrez » « gorgés » « gavés »
gradation : insiste sur l’idée que on peut faire croire aux gens qu’ils savent et que donc ils pensent
-on les distrait les hommes :
Ces termes insistent surl’absence de conscience des hommes et l’énormité du mensonge.
Distraire : « Alors place aux (…) automatiques »
-énumération suggère que les hommes qu’on ne laisse aux hommes le temps de « «s’ennuyer » en réalité de penser.
-distraire c’est aussi détourner l’attention des problèmes « Qu’il oublie jusqu’à l’existence de la guerre »
-Pour parfaire l’inconscience des hommes, cette société recourt auxsubstances chimiques «  une dose massive de thérémine »
II. Un bonheur dans l’esclavage
-Un esclavage imposé : élimination des rebelles « heureusement … dans l’œuf »
« si vous ne voulez pas… proposer aucun »
«  ne les engagez pas … choses entre elles »
Suppression de tout ce qui permettrait l pensée la réflexion
- Un esclavage consenti
Majorité n’a pas conscience de son esclavage « qu’iloublie jusqu ‘à l’existence de la guerre »
« La paix »
Hommes se contentant de satisfaire leurs besoins matériels sont comme les animaux qui ne pensent pas. Les gens sont des « imbéciles heureux »
L.Bohne
L’apprentissage de l’imbécillité dans la culture de l’argent
Montrer l’actualité du livre de rad bury : comment maintenir les gens dans l’ignorance tout leur donnant l’impression qu’ilssont tout de même heureux.
-Critique de l’enseignement aux usa :
→Géographie ;histoire, philosophie ;sciences politiques :
Ne sont pas enseignées aux étudiants.
-Etablit un parallèle que avec ce qui se passe dans un régime autoritaire, fasciste ( ex : du Chili sous la dictature de Pinochet) :suppression des enseignements qui pourraient permettre la reflexion , l’esprit critique.
→Lien entreconsommation et « bonheur » amuser distraire avant tout
→ Homme// animal
D’une certaine façon, Fahrenheit 451 annonce la société actuelle.
P109-110 Fahrenheit 451
2e Partie : le tamis et le sable.
« Il était dans le métro » Jusqu’à  <Il faut que j’y arrive »
Commentaire :
1er partie : l’enfant naïf ne sait pas penser par lui-même se conformer à que disent les autres2e Partie : l’enfant devient un adulte autres qui est capable grâce aux livres, au savoir, de penser par lui-même
Pour cela, Montag doit surmonter des épreuves symbolisées par le métro=passage dans les ténèbres pour aller vers la lumière.
Rédiger en l’introduction : 3 étapes
Rédiger 1er partie éviter « je »
-1 introduction partielle : annonce les sous parties
Retenir l’attention duspectateur : captatia benevolentia
A Informer
Personnages
Sganarelle, martine : qui sont mariés
Sgnanarelle est violent (il se bat sa femme) autoritaire, ivrogne, coléreux, querelleur
Martine est emportée reparti, laisse ne pas faire tenace
Lieu=à l’extérieur
Temps : contemporaine l’écriture (1790)
Le début de l’intrigue les époux se disputent Sganarelle semble le plus fort La question peutpas passer le spectateur concerne la vengeance de Martine
B Comique
Remarque  comique de situation : les 2 personnages persuadés chacun d’avoir raison dialogue de sourd
Les termes familiers
Il interprète de façon littéral le reproche de martine 5 ligne
Le but est de faire rire le public
Comédie classique. Elle se met en scène issue de la bourgeoisie ou du peuple époque contemporaine de...
tracking img