Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Socio
CM1 Le 05/01/10

I Introduction :

 Le sport à mobilisé :
- les sciences humaines et sociales 
- différents courants socio (socio des organisations, de loisirs, des entreprises, du corps…)
- divers paradigmes socio
Années 1960 : naissance socio du sport. Lorsque le sport est devenu un objet autonome, spécifique qui a pris une part importante dans la société et donc a pu être traitécomme un objet particulier.
        
Des lors, la question « du » sport ou « des » sports est abordée sous des angles divers :
            - Enjeu social
            - Spectacle
            - Aspect politique
- Culture sportive (habitus sportif : existence d’un champ sportif)
            - Pb social (violence, dopage, discrimination)
            - Etude pratique par pratique            - Question du genre (place de la femme dans le sport)
            - Enquête sur les pratiques sportive des français
            - …

II Définition :
 
Plusieurs « définitions sociales » du sport existent. Le problème tiens a ce que l’on inclut (ou exclut) dans cette définition du sport.
De quelles pratiques sportives parle-t-on ?
 
« Aucune définition savante ne s’estclairement imposée, et les bornes du sports varient sensiblement d’un pays à l’autre, si bien qu’on dispose pas d’un définition internationalement reconnue comme pertinente. »
DEFRANCE, J, 2006. Sociologie du sport, Paris, La découverte, p97 (5ème réédition)

1. Définitions produites par l'institution sportive

Le terme sport est une anglicisation du vieux mot français « desport » qui signifiejeu ou amusement. (Magname, 1964).
En 1875, P.Larousse indique que: « par le mot sport […] on désigne une nombreuse série d'amusements, d'exercices et de simples plaisirs ».

A la fin du 19ème siècle, au moment ou les jeux physiques anglais commencent à être codifiés, la définition du sport change.
Ce mot désigne alors: « des activités supposant une dépense d'énergie musculaire, un engagementcompétitif, etc. » DEFRANCE, 2006.
Définition qui correspond mieux aux activités « athlétiques ».

Lorsque les sports arrivent en France, à partir des années 1880, il y a deux sortes d'activités physiques:
- les « gymnastiques » organisées à l'école et dans les armées
-les « sports »
Domination des « gymnastiques » (utilitaires, considérées comme plus sérieuses) jusqu'à la fin de la PremièreGuerre mondiale.

Le sport affirme son identité dans les années 1920 et 1930, lorsqu'il se distingue des loisirs, de l'EP scolaire ou de la préparation militaire.
1922, Pierre de Coubertin publie un ouvrage intitulé Pédagogie sportive: « Le sport est le culte volontaire et habituel de l'effort musculaire intensif appuyé sur le désir de progrès et pouvant aller jusqu'au risque. »

Leséducateurs réagissent à cette définition. Georges Hebert, auteur de la « méthode naturelle » en EP, propose d'appeler « sport »:
« Tout genre d'exercice ou d'activité physique ayant pour but la réalisation d'une performance et dont l'exécution repose essentiellement sur l'idée de lutte contre un élément défini: une distance, une durée, un obstacle, une difficulté matérielle, un danger, un animal, unadversaire et, par extension, soi-même ». Le sport contre l’éducation physique, 1925.

Au fil du 20ème siècle, nombreux sont ceux qui tentent de définir le sport: les juristes, des écrivains journalistes, des idéologues de la politique et des spécialistes de sciences sociales.

2. Définitions établies par les sciences sociales

A partir des années 1950-1960 en France, on tient davantagecompte des définitions proposées par les experts en sciences humaines et sociales que de celles des agents directement engagés dans le conduite des affaires sportives.

Deux extrêmes dans la notion de « sport »:
-jeu, distraction, formes souples, éphémères, loisirs
-travail hautement spécialisé: activité codifiée, exerciée à temps plein avec un soucis de rendement très poussé, organisé en...
tracking img