Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3678 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Mariages et descendance [modifier]
1) En 1543, il se marie une première fois avec sa cousine paternelle et maternelle Marie Manuelle de Portugal qui meurt peu après la naissance de leur fils Don Carlos d'Espagne (1545-1568).
2) En 1554, il épouse en secondes noces une autre de ses cousines paternelles, Marie Ire d'Angleterre (1516-1558), fille d'Henri VIII et reine d'Angleterre de 1553 à 1558,mais ce n'est pas un mariage populaire auprès des Anglais. Avec l'aide des Espagnols, la reine tente de restaurer le catholicisme, religion de sa mère Catherine d'Aragon, aboli par son père Henri VIII qui a instauré l'anglicanisme.
3) Il se remarie une troisième fois, le 22 juin 1559, avec Élisabeth de France, fille d'Henri II et de Catherine de Médicis, suite au traité du Cateau-Cambrésis entrel'Espagne et la France. C'est durant les festivités de ce mariage que meurt tragiquement Henri II.
Élisabeth devient reine d'Espagne et met au monde deux enfants :
• Isabelle Claire Eugénie (Ségovie, 12 août 1566 ; † Bruxelles, 1er décembre 1633). Mariée le 18 avril 1599 à l'archiduc Albert de Habsbourg (1559 † 1621), elle fut gouverneur des Pays-Bas, comtesse de Bourgogne et comtesse deCharolais.
• Catherine-Michèle (Ségovie, 10 octobre 1567 ; † Turin 6 novembre 1597), mariée en 1585 à Charles-Emmanuel Ier (1562 † 1630), duc de Savoie.
4) Philippe II se remarie pour la quatrième fois en 1570 avec sa nièce, l'archiduchesse Anne d'Autriche (1549-1580) avec qui il a un héritier, le futur Philippe III (1578-1621) qui lui succède. A son décès en 1580, le roi restera veuf pendantdix-huit ans jusqu'à son propre décès en 1598.

Accession au trône [modifier]

Philippe fait ses premières armes dans le gouvernement à seize ans en 1543. Charles-Quint avait pris l'habitude après la révolte des Comunidades de placer un membre de sa famille comme régent lors de ses absences. Jusqu'alors, c'est l'impératrice Isabelle qui se chargeait de cette tâche mais son décès en 1539 obligeal'empereur à attribuer cette fonction au prince Philippe, qu'il flanqua d'un conseil de régence à la tête duquel se trouvait le chancelier et inquisiteur général Juan Pardo de Tavera.
Quelques années après, en 1546, le prince reçoit son premier territoire : le duché de Milan. Depuis la mort en 1535 de François II Sforza, le duché était en effet vacant et, comme fief impérial, avait fait retour àCharles-Quint qui devait nommer un nouveau duc. Après dix ans de tergiversations, allant de projets d'investiture à l'un de ses neuveux autrichiens, à la dotation de l'une de ses filles qui épouserait un fils du roi de France, l'Empereur choisit, à la surprise générale d'investir son propre fils du précieux territoire. Il vint cette même année prendre possession de ses terres, laissant la régencedes Espagnes à sa sœur Anne. Au cours de ce même voyage, il se rendit en Allemagne au cours de l'année 1548 avant d'arriver dans les Flandres en 1549 où il fut reçu comme héritier des provinces bourguignonnes désormais groupées en un bloc insécable et affranchi de la juridiction du Saint-Empire. Ce fut encore une fois une surprise pour les neveux autrichiens de l'Empereur, notamment l'archiducMaximilien qui s'était laissé promettre une possible dotation prise sur l'héritage bourguignon pour sa fiancée l'infante Marie.
Philippe était désormais prince d'Espagne, héritier des ducs de Bourgogne, et duc de Milan, mais ce n'était qu'un prince mineur quand son père décida en 1552 de le marier avec la reine d'Angleterre Marie Tudor. Pour que les deux époux fussent sur un pied d'égalité, Charlestransmit à son fils le royaume de Naples en 1553.
La célèbre séance d'abdication de Charles-Quint en 1555 fit de Philippe le chef et souverain de l'ordre de la Toison d'or, puis le lendemain, le nouveau duc de Bourgogne, de Lothier, de Brabant etc. L'Empereur conservait le Comté de Bourgogne et les Espagnes pour quelques mois, le temps que la situation se tasse, et la couronne impériale...
tracking img