Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (423 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non ( 1982)

Un personnage, désigné par l'initiale H1, vient demander à son ami d'enfance (H2) pourquoi celui-ci se montre depuis quelque temps froid etdistant.

H1: Des mots? Entre nous? Ne me dis pas qu'on a eu des mots? … ce n'est pas possible... et je m'en serai souvenu...
H2: Non, pas des mots comme ca... d'autres mots... pas ceux dont on ditqu'on les a « eus »... Des mots qu'on a pas « eus » justement... On ne sait pas comment ils vous viennent...
H1:Lesquels? Quels mots? Tu me fais languir... Tu me taquines...
H2: Mais non, je ne tetaquine pas... Mais si je te les dis...
H1: Alors? Qu'est-ce qui se passera? Tu me dis que ce n'est rien...
H2: Mais justement, ce n'est rien... Et c'est à cause de ce rien...
H1: Ah on y arrive...C'est à cause de ce rien que tu t'es éloigné? Que tu as voulu rompre avec moi?
H2, soupire: Oui... c'est à cause de ça... tu ne comprendra jamais... Personne, du reste, ne pourra comprendre...
H1:Essaie toujours... Je ne suis pas si obtus...
H2: Oh si... pour ça, tu l'es. Vous l'êtes tous, du reste.
H1: Alors chiche... on verra...
H2: Eh bien... Tu m'as dit il y a quelque temps... tu m'asdit... quand je me suis vanté de je ne sais plus quoi... tu m'as dit « C'est bien... ça... »
H1: Répète-le, je t'en prie... j'ai dû mal entendre.
H2 prenant courage: Tu m'as dit: «  C'est bien...ça... ». Juste avec ce suspens... cet accent...
H1: Ce n'est pas vrai. Ça ne peut pas être ça... ce n'est pas possible...
H2: Tu vois, je te l'avais bien dit... à quoi bon?...
H1: Non mais vraiment, cen'est pas une plaisanterie? Tu parles sérieusement?
H2: Oui. Très. Très sérieusement.
H1: Écoute, dis moi si je rêve... si je me trompe... Tu m'aurais fais part d'une réussite... quelle réussited'ailleurs...
H2: Oh peu importe... une réussite quelconque...
H1: Et alors je t'aurais dit: «  c'est bien, ça »?
H2, soupire: Pas tout à fait ainsi... Il y avait entre « c'est bien » et « ça » un...
tracking img