Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
B A C C A L A U R É AT G É N É R A L

SESSION 2010

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Série : ES

DURÉE DE L’ÉPREUVE : 4 heures. – COEFFICIENT : 7

L’usage de la calculatrice est strictement interdit.

Dès que ce sujet vous sera remis, assurez-vous qu’il est complet. Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8.

Le candidat traitera au choix soit la dissertation, soit la questionde synthèse.

10ECOEME1

Page : 1/8

Dissertation appuyée sur un dossier documentaire
Il est demandé au candidat : de répondre à la question posée explicitement ou implicitement dans le sujet ; de construire une argumentation à partir d’une problématique qu’il devra élaborer ; de mobiliser des connaissances et des informations pertinentes pour traiter le sujet, notamment celles figurantdans le dossier ; de rédiger en utilisant un vocabulaire économique et social spécifique et approprié à la question, en organisant le développement sous la forme d’un plan cohérent qui ménage l’équilibre des parties.

Il sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l’expression et du soin apporté à la présentation.

SUJET Comment la solidarité s’exerce-t-elle en France aujourd’hui ?DOCUMENT 1 Confrontés à la crise de la Sécurité sociale, au « dérapage » des dépenses publiques, au rôle jugé excessif des transferts sociaux, nous voyons sans cesse ressurgir, sous la forme d’un appel médiatisé à la générosité, un enthousiasme pour la solidarité privée. Cette dernière serait même parfois parée de vertus jugées supérieures à la solidarité publique, souvent perçue commebureaucratique et impersonnelle. La solidarité privée prend deux formes. Elle correspond d’une part à la solidarité familiale et, d’autre part, à la solidarité, que l’on pourrait dire humanitaire, qui se manifeste sous la forme de dons à des organismes spécialisés dans l’aide aux plus défavorisés, aux malades et aux victimes des guerres et des catastrophes naturelles. […] La réactivation des solidarités deproximité qui s’expriment notamment dans la sphère familiale peut traduire une sorte d’essoufflement des solidarités publiques, mais [on peut] voir entre elles une forte complémentarité. Pour être pleinement efficaces, les solidarités familiales doivent s’appuyer sur des solidarités publiques et les prolonger. En faisant peser sur la famille des responsabilités et des charges trop lourdes, il y a unrisque qu’elles s’épuisent et qu’elles deviennent encore plus inégalitaires.
Source : S. PAUGAM, Repenser la solidarité, PUF, 2007.

10ECOEME1

Page : 2/8

DOCUMENT 2 Structure des dépenses de protection sociale en France en 2007 (en %)
Accidents du travail Insertion 1,6% professionnelle 0,4%

Chômage 5,9% Famille 7,9%

Vieillesse 38,3%

Invalidité 5,2% Logement 2,6%

Survie 6,6%Pauvreté Exclusion 1,5% Maternité 1,2%

Maladie 28,8%

Source : DREES, Comptes de la protection sociale in A. BOURGEOIS, M. DUEE, « Les prestations sociales en 2007 », Études et résultats, n° 665, octobre 2008.

DOCUMENT 3 C’est dans les classes populaires que l’entraide est la moins développée, du moins sous sa forme financière, les aides publiques constituant la ressource essentielle. Parexemple, dans les ménages ouvriers, l’aide offerte au cours d’une année s’établit à 2,2 % du budget des ménages (contre 2,9 % pour l’ensemble des ménages). L’entraide consiste surtout en une cohabitation temporaire (suite à une perte d’emploi ou une rupture conjugale) ou en une organisation domestique fondée sur la proximité des ménages et la position nodale* de la mère […]. Chez lescadres/professions libérales/entrepreneurs, l’aide offerte représente 3,7 % du budget des ménages. [Ils] sont ceux qui demandent le plus de services à leur entourage pour se faire prêter de grosses sommes d’argent, obtenir des conseils pour chercher un emploi et régler d’autres problèmes difficiles. […] Dans les classes moyennes, l’entraide, dont la part financière est proche de la moyenne (l’aide offerte...
tracking img